/sports/hockey/remparts
Navigation

Auguste Impose avec les Remparts

Auguste Impose
Photo Facebook Auguste Impose

Coup d'oeil sur cet article

Avec la 43e sélection du repêchage européen de la Ligue canadienne de hockey, mardi avant-midi, Philippe Boucher et le personnel hockey des Remparts de Québec ont jeté leur dévolu sur Auguste Impose, un petit ailier droit suisse de 18 ans qui évoluait pour la formation junior de Genève-Servette, la saison dernière.

Âgé de 18 ans, Impose mesure 5 pi 10 po et pèse 187 lb. En 36 matchs l’an dernier à Genève-Servette, il a inscrit 45 points.

«C’est un joueur très dynamique en attaque qui possède un bon lancer. Il aura un rôle dans notre top-6 en attaque, a mentionné Boucher quelques minutes après que les Remparts aient confirmé la sélection du Suisse qui a confirmé qu’il sera à Québec pour le début du camp d’entrainement. Un peu comme Dmytro Timashov l’an dernier, on s’attend à ce qu’il aille un impact offensif avec notre équipe dès l’an prochain. Il est explosif et je pense que nos partisans vont l’aimer.»

Besoin comblé

À première vue, Boucher voit Impose au sein d’un trio complété par Timashov et Massimo Carozza. En faisant son acquisition, il comble un besoin immédiat à l’attaque, puisque les Remparts ont perdu de gros morceau, notamment Adam Erne, Anthony Duclair et Kurt Etchegary.

Par contre, les Remparts ne tenaient pas mordicus à choisir un joueur d’avant, mardi.

«On avait plusieurs joueurs sur notre liste, dont certains sont sortis avant notre choix. Certains étaient des défenseurs. Tu ne peux pas te limiter car si tu as la possibilité de choisir un joueur comme Jakub Zboril, qui devient un choix de première ronde dans la LNH, ça te donner une marge de manœuvre supplémentaire pour la suite des choses», a-t-il expliqué, en lien avec le règlement de la LCH qui permet à une équipe de repêcher un troisième Européen, si l’un des leurs est devenu un choix de premier tour dans la LNH.

Visibilité

Malgré le fait qu’il ait disputé quelques matchs avec l’équipe professionnelle de Genève-Servette, et qu’il ait connu un excellent Championnat mondial des moins de 18 ans, aidant la Suisse à atteindre les quarts de finale, Impose a été ignoré au dernier repêchage de la LNH.

«J’étais un peu déçu, mais je n’avais pas vraiment d’attentes, a-t-il mentionné, lors d’une entretien téléphonique. J’ai joué au niveau junior en Suisse et je savais que je n’avais pas été vu par beaucoup d’équipes. Même si j’ai connu un bon tournoi des moins de 18 ans, je savais que mes chances étaient minces. Par contre, je ne perds pas espoir et je sais qu’en allant à Québec, je me ferai voir davantage. Évidemment, je veux également aider l’équipe à gagner.»

Avec le premier choix au total, le Titan d’Acadie-Bathurst a choisi l’attaquant russe Vladimir Kuznetsov. Les Saguenéens de Chicoutimi ont ajouté deux Russes à leur équipe : le centre Dmitry Zhukenov et le défenseur Artem Maltsev tandis que l’Océanic de Rimouski a ajouté deux ailiers tchèques : Matous Belohorsky et Nicolas Werbik.

Finalement, le Drakkar de Baie-Comeau a jeté son dévolu sur l’ailier droit russe Igor Kabanov pour compléter un duo d’Européens avec Vaclav Karabacek.


Le hockey pour éviter la discrimination

C’est pour s’assurer que son fils s’intègre bien à sa communauté que le père d’Auguste Impose l’a inscrit au hockey, à un très jeune âge.

C’est que les parents du jeune attaquant sont natifs de la République démocratique du Congo. Ils ont emménagé en territoire helvète, dans la petite municipalité frontalière de Le Locle, avant la naissance de leurs enfants.

Le paternel, qui travaillait près d’une patinoire, a donc décidé d’inscrire le plus vieux de la famille, Aurélien, au hockey.

«Mon père avait peur qu’on soit victime de discrimination, alors il a inscrit mon grand frère au hockey, et ça lui a plus», raconte Auguste à propos de son frangin qui a joué quelques matchs en troisième division suisse, en 2013-2014.

Voulant imiter son frère, Auguste décide également de tenter sa chance dans ce sport inconnu dans le pays de ses parents.

«J’ai commencé à patiner et j’ai tout de suite aimé ça. Je jouais également au football (soccer) chez moi, et j’ai du faire un choix à l’âge de 9 ou 10 ans. Par contre, j’ai décidé de me consacrer simplement au hockey et à chaque année, j’ai continué à travailler fort.»

Souvenirs de Québec

Impose n’en sera pas à sa première présence à Québec. Il avait pris part, en 2009 et 2010, au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec. Lors de sa deuxième participation, il avait impressionné, certains le voyant comme le meilleur hockeyeur de la compétition.

S’il avoue ne pas connaitre en connaître beaucoup sur les Remparts et l’histoire de l’équipe, il sait à quoi s’attendre en venant dans la Vieille capitale.

«Je sais que le hockey est une passion au Canada. Je me souviens que, pendant le tournoi pee-wee, on se promenait dans la rue et tous les gens nous parlaient de la compétition. Tout le monde connaît le hockey et ça me fait plaisir de me joindre aux Remparts.»