/news/currentevents
Navigation

Bilan de la Croix-Rouge deux après la tragédie de Lac-Mégantic: Les coffres bientôt vides

La mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche.
Photo Twitter, Nicolas Lachance La mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche.

Coup d'oeil sur cet article

Deux ans après la tragédie de Lac-Mégantic, la Croix-Rouge a dépensé 12 millions $ des dons servant au soutien des victimes du déraillement meurtrier.

Afin de venir en aide à la communauté, la Croix-Rouge avait réussi à amasser 14,5 millions de $. Aide à la communauté, aux entreprises, aux familles endeuillées : la Croix-Rouge est toujours présente deux ans après le drame. L’argent accumulé a servi et servira uniquement aux citoyens de Lac-Mégantic, avait-elle promis.

Depuis le drame, de nombreux programmes ont permis aux gens affectés par l’explosion du train pétrolier au centre-ville de se sortir la tête de l’eau. D’ailleurs, la mairesse Colette Roy-Laroche estime que sans le soutien de l’organisme, la ville de Lac-Mégantic «n’aurait pas pu passer au travers» la crise. Il faut rappeler que près du tiers des 6000 résidents de la petite municipalité avait eu besoin du soutien de la Croix-Rouge dans les heures qui ont suivi l’explosion.

«Sans la Croix-Rouge, durant la période dite d’urgence, la Ville de Lac-Mégantic, seule, n’aurait jamais pu organiser tous les services de soutien et d’aide aux citoyens», a-t-elle expliqué. «Même aujourd’hui l’aide de la Croix-Rouge est présente pour les gens qui ont des projets. Alors, tout soutien dans une catastrophe comme celle que l’on vit, même deux ans plus tard, ça nous redonne de l’énergie et aussi un petit coup de pouce pour faire avancer nos projets».

Reconstruction

Aujourd’hui, il reste 2 millions dans les coffres. D’autres projets sont sur la table de l’organisme et le comité consultatif continu l’analyse des dossiers des gens réclamant de l’aide. «Les argents qui restent dans le fond seront bien utilisés», a promet la mairesse, soulignant qu’il reste encore du travail pour que la communauté se relève.

Le directeur général de la Croix-Rouge Québec, Michel Léveillée rappelle justement que cet argent est complémentaire à l’aide des gouvernements. «Ce qui est important lorsqu’on fait des interventions, comme à Lac-Mégantic, c’est que les fonds soient dédiés spécifiquement à l’intervention, et ce, tant et aussi longtemps qu’il y aura des besoins et qu’on aura de l’argent, soutient le directeur général. Le 12 millions a servi à soutenir des familles et des projets communautaires et c’est dans cette même lignée que nous allons continuer».

Bourses d’études

Reste que plusieurs questions demeurent. Lors de la tragédie, la Croix-Rouge a décidé d’investir dans des bourses d’études pour les enfants ayant perdu des parents. Toutefois, on sait maintenant que les compagnies pétrolières ont accepté de financer un fonds d’indemnisation des victimes d’environ 400 millions de dollars.

Malgré tout, la Croix-Rouge estime que l’argent se devait d’être versé aux jeunes rapidement.

«Ça fait deux ans... À ce que je sache, les gens n’ont pas encore reçu l’argent. Nous, on estimait que des jeunes auraient pu être des candidats à du décrochage scolaire parce qu’ils n’avaient plus le soutien de la famille. À ce moment-là, c’était pertinent», a expliqué M. Léveillée, assurant que l’argent versé sera maintenu.


  • Deux ans d’aide pour 3636 personnes
  • Soutien à 232 entreprises
  • 17 OSBL
  • Réalisations de 150 projets
     
Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions