/slsj
Navigation

Un bureau de recrutement à Paris

UQAC
Photo d’archives Deux cents Français ont quitté la France pour compléter leur formation à l’UQAC lors de la dernière année scolaire.

Coup d'oeil sur cet article

Le recrutement d’étudiants étrangers a un prix à l’Université du Québec à Chicoutimi. Selon ce que TVA Nouvelles a appris, l’établissement s’est doté d’un bureau à Paris il y a plus de 5 ans, notamment pour compenser la baisse de clientèle au Québec.

Mais la direction avance que cet investissement rapporte encore plus à l’Université.

Robin Tranchant a quitté la France il y a deux ans pour compléter sa formation à l’UQAC. Il n’est pas le seul, 200 Français ont fait comme lui lors de la dernière année scolaire.

Il est passé par le bureau de recrutement de l’établissement à Paris pour effectuer ses premiers contacts. Sa rencontre a été une étape déterminante pour lui.

«Ça permet à un étudiant de pouvoir échanger avec une personne directement, sans site web, et d’avoir des réponses à ses questions tout de suite.»

Ce bureau coûte à l’UQAC plus de 35 000 $ en loyer, en plus des frais d’assurances, de téléphone et d’internet.

Essentiel

La direction estime qu’il s’agit d’un investissement nécessaire pour compenser la baisse du nombre d’étudiants au Québec.

Ce bureau fait partie d’une vaste stratégie adoptée en 2006 pour développer le volet international qui a généré un profit de 12 millions depuis ses débuts.

«On en verse 40 % dans les activités de l’UQAC, et 60 % qui retournent au développement de l’international», précise Marie-Karlynn Laflamme, porte-parole de l’UQAC.

Actuellement, 800 des 7000 étudiants proviennent de l’étranger.

Le bureau de Paris est le seul de l’UQAC à l’étranger, mais l’établissement est présent dans sept pays par le biais d’une dizaine de programmes d’études.

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.