/opinion/blogs
Navigation

Un secret de moins en moins bien gardé

Milk & Bone
Photo Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Premier soir du Festival d'été de la 6e plus belle ville en Amérique du Nord et ça commencera avec Laurence Lafond-Beaulne et Camille Poliquin à la salle Impérial Bell à 19h45...

Les deux filles qui ont étudié ensemble au cégep de Saint-Laurent ont connu une année de rêve. Connues sous le nom de Milk & Bone, on peut dire qu'elles se sont déjà commises sur plusieurs scènes avant d'arriver ce soir sur celle de Québec en ouverture du Festival. À Paris pour une sorte de spectacle-vitrine et surtout à Austin, à l'occasion du fameux festival South by Southwest (SXSW), le duo n'a eu de cesse d'étonner par des harmoniques très bien réussies.

Je n'ose plus parler d'un secret bien gardé, tellement elles ont fait parler d'elles dans les conversations d'amateurs de musique au Québec.

Je lisais récemment le compte-rendu de leur performance au Festival de jazz de Montréal rédigé par les InRocks et l'électro-pop des deux filles s'est encore fait remarqué pour les bonnes raisons.

Les lecteurs connaissent probablement le groupe par l'entremise de Pressure (extrait de l'album Little Mourning), mais ne savent peut-être pas que Milk & Bone est derrière la mélodie.

Les deux jeunes femmes de 22 et 24 ans reviennent tout juste d'une première prestation à Los Angeles et devraient nous offrir un début de Festival très planant !

Suivront dans la même salle à partir de 20h45, Foxtrott (musique électronique) derrière qui "se cache" Marie-Hélène L. Delorme une autre belle voix et également multi-instrumentiste. La soirée se terminera avec la très populaire Yelle qui vient de France et qui nous gardera à merveille dans l'atmosphère électro-pop.

Mise à jour de fin de soirée : Je reviens de cette première soirée du Festival d'été de Québec. Les voix justes et harmonieuses du duo de jeunes femmes de Montréal ont fait ma soirée. L'énergie de Yelle était aussi quelque chose. Perso, j'aurais mis Foxtrott en premier au programme parce qu'au milieu des trois, on a senti une petite baisse d'intérêt des gens présents. Tellement qu'à un moment donné, la chanteuse qui vient du Québec a voulu interpréter une chanson qui semblait beaucoup lui tenir à coeur. « Mais là, ça va prendre du silence », qu'elle nous balance en pleine face. Petit malaise, je vous dis pas... À part ça, une très belle première soirée. Et surtout, dix autres à suivre. Le fun et l'été sont enfin arrivés à Québec ! Pour en savoir plus, consultez les deux textes de mes voisins de table dans la «section médias», celui de Catherine Genest du Voir et celui de Philippe Papineau du Devoir.