/entertainment/comedy
Navigation

La vie après Paidge Beaulieu

Avec Un beau programme, Katherine Levac souhaite se concentrer sur elle-même

Katherine Levac
Photo courtoisie Un beau programme met en scène Katherine Levac et David Beaucage.

Coup d'oeil sur cet article

Katherine Levac revient au Zoofest pour une troisième année consécutive avec le spectacle Un beau programme, dont elle partage la vedette avec David Beaucage. «J’ai juste vraiment envie de m’amuser», lance-t-elle.

«Le Zoofest, c’est l’occasion d’essayer plein de trucs qu’on ne pourrait pas nécessairement­­ faire ailleurs», explique Katherine Levac.

Ainsi, elle y présente son spectacle Un beau programme, une «sorte de grosse salade de fruits composée de tout ce qu’elle aime faire», incluant des sketches, des monologues et des chansons à saveur humoristique. Tout ça, en compagnie de son acolyte David Beaucage.

«C’est réellement un spectacle qu’on fait à deux; ce n’est pas un show de Katherine Levac accompagnée de David Beaucage», précise-t-elle.

Une connexion immédiate

Les deux humoristes se sont rencontrés à leur entrée à l’École natio­nale de l’hu­mour. Leur con­nexion a été instantanée, si bien qu’ils collaborent régulièrement sur différents projets. On a pu les voir l’an dernier, toujours au Zoofest, dans le spectacle Champagne May West.

«Créativement, ça a cliqué très fort entre nous deux. Plus jeune, j’étais naïve; je croyais que ça pouvait cliquer avec n’importe qui. Mais c’est quelque chose de très rare et de très précieux quand on trouve une vraie connexion. C’est plus difficile que de trouver l’âme sœur!» explique­­-t-elle.

« Ne pas devenir une princesse »

Selon Katherine Levac, l’expérience de présenter un spectacle dans le cadre du Zoofest est bien différente que ce à quoi plusieurs humoristes sont habitués. Une participation à ce festival implique beaucoup plus de travail que ce à quoi on pourrait s’attendre.

«Quand on fait des galas ou des émissions de télé, on n’a qu’à arriver sur place et performer. Tout le reste est fait pour nous. Mais à Zoofest, on doit créer le spectacle, le monter, le produire, assurer le côté techni­que... Bref, on fait tout, on touche à toutes les facettes. En quelque sorte, ça nous empêche de devenir une princesse», dit-elle.

Sans Paidge Beaulieu

Les fans de l’humoriste seront déçus d’apprendre que le célèbre personnage de Paidge Beaulieu, popularisé dans le cadre de l’émission SNL Québec, brille par son absence dans le spectacle Un beau programme. Katherine Levac se dit prête à passer à autre chose.

«J’ai envie de me concentrer sur Kathe­rine Levac, de montrer que je suis capable de faire autre chose», explique l’humoriste.

Elle fera ses preuves au cours des prochains mois avec plusieurs projets de l’été sur lesquels elle commencera à travailler dès l’automne. Puis Katherine Levac entrera dans un tout nouveau défi: la création de son premier spectacle solo qu’elle souhaite présenter au public montréalais dans deux ans.

«C’est une chose à laquelle je pense sans arrêt», confie-t-elle.

  • Un beau programme est présenté ce soir, puis les 13, 18 et 19 juillet au Studio Hydro­­-Québec du Monument National.
 

Brèves

Deux événements à ne pas manquer

Wyclef Jean (DJ set)

Reconnu comme chanteur, rappeur, guitariste et producteur de musique, c’est en tant que DJ que l’artiste haïtien se produira ce lundi sur l’Esplanade de la Place des Arts.

Lundi 20 juillet, à minuit, 20 $

DJ Sharam

IGLOOFEST

Ce DJ de musique house progressive – moitié du légendaire duo Deep Dish – promet une soirée chaude et festive à souhait pour son passage au Melting Pot.

Mercredi 22 juillet, à 23 h 30 20 $