/sports/baseball/capitales
Navigation

Remontée victorieuse des Capitales

Remontée victorieuse des Capitales
Photo Agence QMI, CHARLES-ANTOINE GAGNON

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC |  Les Capitales de Québec ont inscrit six points en sixième manche, alors qu’ils tiraient de l’arrière par cinq, pour ainsi vaincre les Grays de Garden State par la marque de 8-7, dimanche après-midi.

Ils ont ainsi balayé les honneurs de la série de trois parties, au grand plaisir des 2127 spectateurs présents au Stade municipal.

Vincent Guglietti a donné le ton à cette poussée offensive en frappant un simple. Puis, Jean-Luc Blaquière a obtenu un but sur balles et Cédric Vallières a été atteint par un lancer, ce qui a rempli les sentiers.

Marcel Champagnie, Tyler Young et Yuniesky Gurriel ont ensuite tour à tour placé la balle en lieu sûr, ce qui a forcé les visiteurs à effectuer un changement de lanceur. Kalian Sams a produit le point décisif quelques instants plus tard en poussant Jonathan Malo jusqu’au marbre.

«Je pensais que l’on allait faire une couple de points, rester proches et essayer d’aller la voler vers la fin. C’est sûr que six points dans une manche, tu ne t’attends pas à ça», a affirmé le gérant des Capitales, Patrick Scalabrini, quelques minutes après la rencontre.

Plus tôt dans l’affrontement, en cinquième manche, Josué Peley a commis une erreur en défensive avec deux retraits et une marque de 2-1, et les Grays ont inscrit leur deuxième point. Trois autres joueurs ont croisé la plaque avant la fin de ce tour au bâton.

«Ça leur a ouvert la porte. Ce fut le gros point tournant du match. Mais, en même temps, Peley joue très bien à l’arrêt-court depuis qu’on le met là, donc on ne peut pas lui en vouloir trop», a admis Scalabrini.

Départ difficile

Au monticule, le partant des Capitales Derek Dubois a vu sa journée de travail prendre fin après seulement quatre manches et deux tiers. À ce moment, il avait déjà accordé sept coups sûrs et quatre buts sur balles. La victoire est finalement allée à la fiche de Jay Johnson.

Les Capitales profiteront d’une journée de congé lundi. Ils prendront ensuite la route en direction d’Ottawa, où ils croiseront le fer avec les Champions dès mardi. Les deux équipes disputeront six matchs en l’espace de cinq jours.

Le gérant des Capitales s’attend à une bonne opposition. «Ils jouent bien depuis un bout. Ils se battent pour le quatrième rang pour faire les séries.»