/entertainment/comedy
Navigation

Pour adultes avertis...

Pour son gala sur la luxure, Laurent Paquin a poussé les blagues salées plutôt loin

Coup d'oeil sur cet article

Pour sa 12e animation consécutive à Juste pour rire, Laurent Paquin a présenté un gala sur la luxure pour le moins dévergondé. Cent minutes de blagues salées qui n’étaient pas pour les oreilles chastes. Et le pari a fonctionné.
 
Il y a deux ans, alors que la thématique générale était «l’obsession des Québécois», Mike Ward avait animé un gala sur la sexualité. Hier, Laurent Paquin a pris soin de ne pas répéter ce que Ward avait fait en mettant le paquet au niveau de l’humour pour adultes, tellement qu’on se demande bien quelles séquences pourront être diffusées à TVA l’hiver prochain.
 
L’humoriste a donné le ton d’entrée de jeu en avertissant le public que les mots crus seraient nombreux durant le gala. «Si les oreilles te frisent quand t’entends le mot “graine” ailleurs que dans une émission de jardinage, je vais dire comme ma blonde: t’es pas rentré à la bonne place.»
 
Show XXX
 
On a ainsi eu droit à notre part de «cul», «vagin», «pénis», «fellation» et «masturbation» dans cette soirée où les humoristes ne se sont visiblement pas censurés.
 
Il n’y a pas à dire, le gala avait parfois des allures de Show XXX, un populaire spectacle de Zoofest, tant les blagues évoquées avaient rarement été entendues dans un contexte de gala pour le grand public et encore moins dans un gala de Laurent Paquin.
« Si les oreilles te frisent quand t’entends le mot “graine” ailleurs que dans une émission de jardinage, je vais dire comme ma blonde: t’es pas rentré à la bonne place. » – Laurent Paquin
Preuve que les mentalités ont changé, ce type de gala n’aurait jamais pu être présenté il y a 10 ans. Mais hier, les quelque 3200 spectateurs présents à la salle Wilfrid-Pelletier ont ri de bon cœur. Même que les ovations debout ont été nombreuses.
 
Bellefeuille à pleurer de rire
 
Du côté des invités, dérogeons à la règle et commençons par le dernier: François Bellefeuille. Au lendemain de sa propre animation de gala, qui a reçu d’excellentes critiques, le comique frisé est venu conclure le gala avec un numéro où il décrivait plusieurs images du Kama sutra. De mémoire, nous n’avions jamais autant ri aux larmes dans un gala Juste pour rire.
 
Juste avant, Alex Douville avait lui aussi mérité une ovation pour son tout premier gala en carrière avec un numéro assez cru où il parlait de sa relation «amour-peur» avec les femmes. Douville qui lance son premier one-man show ce jeudi, au Petit Olympia, sera à surveiller.
 
Paquin sado-maso
 
En début de soirée, Guillaume Wagner a servi un bon numéro sur notre rapport avec le sexe et la porno sur internet, Dominic et Martin se sont imaginés être un couple gay, P-A Méthot a confié aimer le «sexe normal», Maxim Martin est revenu sur «l’affaire Joël Legendre» et Mélanie Ghanimé a parlé de ses mauvaises expériences dans le lit.
 
Un gala sans temps mort et qui nous a aussi procuré un moment mémorable où Laurent Paquin, tout vêtu de cuir, et avec une boule rouge dans la bouche, se faisait fouetter par Salomé Corbo!

Le Gala sur la luxure, animé par Laurent Paquin, sera de nouveau présenté demain soir, à 18 h 30 et 21 h 30, à la salle Wilfrid-Pelletier.

MEILLEURES BLAGUES

«La luxure n’est pas à confondre avec le luxe. Le luxe: Ferrari. La luxure: fellation. Quoique l’un n’empêche pas l’autre... Même que le premier encourage fortement le deuxième. Et le deuxième se passe souvent dans le premier. »
 
- Laurent Paquin
 
«À Montréal, il y a un gars qui s’est déjà rentré 22 figurines de Star Wars dans le cul. C’est-tu ça, le côté obscur? »
 
- P-A Méthot
 
«Joël Legendre, quant à moi, son vrai crime de grossière indécence, c’est son album de Noël. [...] Si j’étais lui, je pousserais le ridicule au maximum. Je reviendrais en animant Passion plein air.  »
 
- Maxim Martin
 
«J’ai l’air du parfait violeur. Je suis obligé d’aller cruiser dans les bibliothèques. Là-bas, les filles n’ont pas le droit de crier.  »
 
- Alex Douville