/entertainment/comedy
Navigation

Des humoristes se confessent

Le spectacle J’ai déjà propose un bouquet de situations gênantes

L’humoriste Ben Lefebvre anime les soirées J’ai déjà.
Photo courtoisie L’humoriste Ben Lefebvre anime les soirées J’ai déjà.

Coup d'oeil sur cet article

C’est bien connu, les situations gênantes font de bons ressorts humoristiques. Ben Lefebvre en sait quelque chose et propose un gala où différents humoristes viennent raconter des anecdotes vécues loufoques, ridicules ou simplement gênantes.

En entrant dans la petite salle de la Balustrade du Monument-National, on voit un tableau blanc sur lequel il est écrit: «1: Prends un crayon et un papier, 2: Écris un secret, 3: Sacre ça dans le journal intime». Tout au long de la soirée, l’animateur, Ben Lefebvre, commente des confidences fictives de spectateurs. Ses interventions sont amusantes et rythment la soirée.

«J’ai déjà été sur une plage de Cuba avec une prostituée ayant un pénis», lit-il.

«J’espère que c’était bar open parce que tu veux oublier ça, mais visiblement tu ne l’as pas oublié parce que tu l’as écrit», commente ce dernier.

S’ensuit un défilé de confessions d’humoristes qui - je pense pouvoir l’affirmer sans me tromper - ont tous pris des numéros déjà rodés de leur répertoire. En résultent des performances de qualité et un spectacle uniforme au niveau de la livraison des textes. Avec des candidats différents chaque soir, J’ai déjà est une proposition qu’on peut voir et revoir.

Ouvrir le bal

Martin Racine brise la glace avec quelques histoires abracadabrantes, dont la fois où lui et ses amis ont fait une descente nocturne d’un mont de ski sur un matelas qui a terminé sa course dans la baie vitrée d’un chalet! S’ensuit une anecdote de jeux érotiques lors de laquelle un pinceau s’est retrouvé dans un orifice du corps du jeune homme... Malaise.

Vient le tour de Matthieu Pepper dont les confessions sont inspirées de son enfance et son adolescence. On apprend que ce dernier a fait pipi au lit jusqu’à l’âge de 15 ans, comme quoi, où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir!

Outgames

Guillaume Pineault prend la relève avec une histoire de médaille d’argent gagnée au dernier Outgames (jeux olympiques de la communauté gaie) et clairement, celui-ci est hétérosexuel. Comme on dit: une histoire comme celle-là, ça ne s’invente pas!

La soirée se conclut avec Jérémy Du Temple et la fois où il a aidé une fille à être infidèle...


Présenté du 23 au 26 juillet, à la Balustrade du Monument-National