/sports/hockey
Navigation

Expansion: impossible d'ignorer Québec selon le Hockey News

Le journaliste et blogueur du Hockey News, Ken Campbell, estime que la Vieille Capitale a fait tout ce qui était possible et nécessaire pour obtenir à nouveau une équipe de la LNH, dont la construction du Centre Vidéotron.
Photo Journal de Québec, Jean-François Desgagnés Le journaliste et blogueur du Hockey News, Ken Campbell, estime que la Vieille Capitale a fait tout ce qui était possible et nécessaire pour obtenir à nouveau une équipe de la LNH, dont la construction du Centre Vidéotron.

Coup d'oeil sur cet article

La Ligue nationale de hockey (LNH) n’a tout simplement pas le choix d’octroyer une concession à la ville de Québec. C’est du moins l’opinion du réputé journaliste Ken Campbell, qui s’est exprimé ainsi sur le site du magazine Hockey News, mardi.

Bien que le processus d’expansion lancé par le commissaire Gary Bettman ne contienne aucune garantie légale que de nouvelles formations feront leur apparition au cours des prochaines années, la LNH «n’a d’autres choix que d’accorder une équipe aux bonnes gens de Québec» selon Campbell.

Le journaliste et blogueur estime que la Vieille Capitale a fait tout ce qui était possible et nécessaire pour obtenir à nouveau une équipe de la LNH. Lui refuser équivaudrait à ridiculiser le circuit auprès des entreprises et des médias.

«La ligue a surévalué son produit et s’est trompée en pensant que des gens seraient prêts à tout pour une équipe, écrit-il. En fait, la LNH a invité 16 personnes à sa fête, mais seulement deux se sont présentées (Québec et Las Vegas).»

«Considérez ce que Québec a fait jusqu’à maintenant. (...) Sans aucune garantie d’obtenir une équipe, la province de Québec et la Ville de Québec ont dépensé 400 millions $ en argent public afin de bâtir un aréna de 18 000 places correspondant aux exigences de la LNH. La Ligue a ensuite demandé un dépôt de 10 millions $, dont deux millions sont non-remboursable, encore une fois sans garantie. Le circuit a trouvé une entreprise bien nantie, prête à faire tout ce que la LNH demande, à payer tous les frais exigés, dans le but d’obtenir une équipe.»

«Même si la loi est du côté de la LNH, l’opinion publique crucifierait Bettman et sa ligue si une décision contraire était prise», soutient celui qui a suivi les activités des Maple Leafs de Toronto pendant de nombreuses années.

«En bref, si le circuit n’accepte pas Québec dans ses rangs, le processus d’expansion au complet sera considéré comme une comédie.»