/sports/others
Navigation

Bravo aux Cougars de St-Bruno!

Pierre Gillespie-Kerr est impliqué depuis 19 ans au sein de l’organisation des Cougars de St-Bruno.
Photo courtoisie Pierre Gillespie-Kerr est impliqué depuis 19 ans au sein de l’organisation des Cougars de St-Bruno.

Coup d'oeil sur cet article

Depuis 45 ans, l’Association de basketball de St-Bruno excelle dans sa mission d’initier les jeunes au basket et de mettre sur pied des équipes compétitives.

Depuis 45 ans, l’Association de basketball de St-Bruno excelle dans sa mission d’initier les jeunes au basket et de mettre sur pied des équipes compétitives.

Maintenant âgé de 76 ans, Gary Keating était loin de se douter que l’Association de basketball de St-Bruno, qu’il a fondée en 1970 avec son ami Brian Patterson, allait connaître une telle longévité et un tel succès.

Au départ, les deux complices ont initié une quarantaine de jeunes et formé trois équipes compétitives connues sous le nom des Cougars de St-Bruno.

«Mon père était un très bon joueur de basket et il voulait redonner aux jeunes. Il a coaché pendant près de 30 ans. Il a investi d’innombrables heures en tant que président et bénévole», de confier son fils, Ken Keating, qui tout comme son paternel, œuvre depuis 30 ans comme entraîneur et bénévole au sein de l’Association après avoir lui-même joué pour les Cougars durant son enfance et son adolescence.

Aujourd’hui, l’Association compte plus de 250 joueurs de basket de moins de 18 ans répartis dans la ligue récréative du samedi ou dans l’une des huit ou 10 équipes compétitives (garçons et filles).

Un programme reconnu

Dans l’univers du basketball «civil» - non affilié à une institution scolaire -, les Cougars de St-Bruno font partie des programmes de basket les plus anciens et les plus reconnus au Québec.

Depuis 45 ans, ses équipes ont gagné de nombreuses bannières de championnat et plusieurs de ses joueurs se sont démarqués de façon exceptionnelle. On a qu’à penser à Jérôme Desrosiers, Laurent Rivard, Hélène et Simon Bibeau et Carolann Cloutier pour n’en nommer que quelques-uns.

Des entraîneurs passionnés

Pierre Gillespie-Kerr a joué au basket au secondaire. Quand il a eu ses trois garçons, il a eu envie de leur transmettre sa passion du basket. Ça fait maintenant 19 ans qu’il s’implique au sein des Cougars en tant que bénévole et entraîneur.

Selon lui, ce qui explique le succès des Cougars, c’est l’expertise et la passion de ses nombreux entraîneurs.

«On a un bon soutien de la ville, on a de belles infrastructures. On a également un bon bassin de joueurs. On est dans un milieu où c’est l’fun de coacher. Il y a une ‘’philosophie St-Bruno’’ où le jeu d’équipe est mis de l’avant. Plusieurs de nos jeunes reviennent donner du temps comme coach. Alors notre philosophie et nos valeurs se perpétuent d’année en année», explique-t-il.

«La dévotion des coachs que j’ai eus avec les Cougars est très grande. Ils investissent énormément de temps. Ça été un grand honneur de jouer pour eux», affirme Chloé Lanteigne, une meneuse de 5 pi 7 po qui évoluera avec l’équipe AAA des Nomades du Collège Montmorency la saison prochaine.

Des bénévoles généreux

Bon an mal an, près d’une cinquantaine de bénévoles font fonctionner l’Association. «La force des Cougars, c’est la grande implication bénévole, à partir du conseil d’administration jusqu’aux parents qui s’impliquent lors des divers événements. C’est une grande famille tissée serrée», estime Stéphane Lanteigne, le père de Chloé.

«Je suis reconnaissant envers l’Association qui a très bien développé le talent de ma fille, mais surtout qui lui a transmis de belles valeurs qui lui serviront toute sa vie», ajoute-t-il.