/news/currentevents
Navigation

Un voyage sous la loupe de l'UPAC

Coup d'oeil sur cet article

Un ex-haut fonctionnaire du ministère de la Sécurité publique aurait voyagé avec un ancien propriétaire de la compagnie EBR qui a obtenu un contrat juteux de matériel informatique, selon l’Unité permanente anticorruption.

Un voyage commun effectué par Abdelaziz Younsi, ancien responsable du dossier informatique au ministère de la Sécurité publique, et Mohamed El-Khayat d’EBR, serait à l’origine des soupçons de l’UPAC, selon La Presse, qui se base sur des mandats de perquisition en matinée.

Un interdit de publication empêche les médias de donner plus de détails sur la nature des relations entre les deux hommes. Il est mentionné toutefois qu’Adbelaziz Younsi aurait fait une demande de passeport en 2010, selon le quotidien.

Cette première enquête aurait débouché sur une autre, menant à l’arrestation des deux hommes en mars dernier ainsi que six autres personnes des firmes IBM, EBR, des ministères du Revenu et de la Sécurité publique. Ils auraient comploté entre juin 2011 et avril 2013 pour favoriser le consortium IBM-EBR dans l’octroi d’un contrat informatique de 24 millions de dollars au ministère du Revenu.

Ils devront notamment répondre à des accusations de fraude, abus de confiance et complot pour fraude.

Après avoir subi deux perquisitions, EBR s’est fait retirer son autorisation d’accès à des contrats publics par l’AMF. L’entreprise a donc fermé ses portes en mai dernier.
 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.