/sports/hockey
Navigation

Boot Camp: rien ne semble réglé pour Louis Domingue

Le gardien refuse de commenter sa situation contractuelle avec les Coyotes

Boot Camp: rien ne semble réglé pour Louis Domingue
SIMON CLARK /JOURNAL DE QUEBEC/A

Coup d'oeil sur cet article

Même si les Coyotes ont annoncé, le 31 juillet dernier, que Louis Domingue quittait l’équipe pour l’Europe, il semble que le principal intéressé ne soit toujours pas fixé sur sa destination finale pour la saison 2015-2016.

Le directeur général Don Maloney avait mentionné aux médias de l’Arizona que Domingue avait décidé de poursuivre sa carrière en Europe après qu’il eut rejeté l’offre qualificative faite par les Coyotes. À ce moment, aucune équipe n’avait été mentionnée comme prochaine destination de Domingue, et ce n’est toujours pas le cas à ce jour. Il semble que les pourparlers entre le clan Domingue et les Coyotes ne soient pas terminés.

«Mon agent m’a demandé de ne pas parler de ça», a mentionné le portier de 23 ans, dans un couloir du Centre sportif de Sainte-Foy, en marge du Boot Camp qui a pris son envol vendredi soir.

Évasif, Domingue a tout de même signifié que rien n’était coulé dans le béton pour le moment et qu’il espérait toujours jouer dans la LNH.

«Je peux toujours quitter l’Europe en milieu de saison...», a-t-il simplement lancé.

DÉVELOPPEMENT

Après avoir disputé ses sept premières parties dans la LNH l’an dernier, tout porte à croire que Domingue espérait le poste de second violon derrière Mike Smith la saison prochaine. Les Coyotes ont toutefois embauché le gardien format géant Anders Lindback pour occuper ce rôle.

Mais Domingue assure que le problème n’est pas là.

«Je me sens prêt pour jouer dans la Ligue nationale dès maintenant, a-t-il d’abord spécifié. Toutefois, je suis conscient qu’il aurait été normal pour moi de jouer une autre année dans la Ligue américaine, pour ensuite me tailler une place régulière dans la LNH dans deux ans. Il n’y aurait rien eu d’anormal pour moi de jouer dans la LAH cette année.»

HORS DE SON CONTRÔLE

Quoi qu’il en soit, l’ancien gardien de but des Wildcats de Moncton et des Remparts de Québec dans la LHJMQ continue de se préparer de la même façon. «L’entraînement va bien et je me prépare comme si je débutais la saison dans la LNH. Après tout, je n’ai pas de contrôle sur les négociations et j’ai un agent qui est là pour ça.»

Il semble donc que Domingue et les Coyotes soient dans une impasse. L’Europe est-elle un moyen de pression ou une véritable solution?

L’avenir nous le dira.