/news/consumer
Navigation

Nouvelle application pour payer les taxis

Coup d'oeil sur cet article

Une nouvelle entreprise se lance dans la lutte des taxis contre Uber en permettant aux voyageurs de payer leurs courses via une seule application mobile qui veut réunir tous les taxis, a appris Le Journal.

Cette application, qui sera lancée aujourd’hui sous le nom de Paxi, offrira aux utilisateurs d’y enregistrer leur carte de crédit ou de débit.

Lorsqu’ils termineront une course de taxi, ils pourront payer la facture via leur téléphone intelligent, une méthode très populaire déjà offerte dans les applications d’Uber ou Taxi Diamond. Selon nos informations, l’entreprise Paxi Technologies demandera une petite somme sur chaque transaction.

Dans une inscription au registre des lobbyistes, la compagnie dit vouloir «la modernisation de l’industrie du taxi».

Trois entreprises sont derrière cette initiative, soit la compagnie spécialisée en payements mobiles MoneyCell, Taxi Transmed ainsi que pagu.ca, un site d’achats groupés pour les taxis.

Le porte-parole de l’entreprise Paxi Technologies, Mathieu Santerre, n’a pas voulu confirmer ou infirmer les informations du Journal. «Nous offrons des solutions à la crise que traverse l’industrie du taxi, autant sur l’aspect technologique que pour le transport illégal. On fait ça pour aider l’industrie», s’est contenté de dire M. Santerre.

Accueil mitigé

Pour remplir son mandat, Paxi espère que tous les taxis montréalais – soit une dizaine d’entreprises ainsi que plusieurs milliers d’indépendants – adopteront l’application.

«Plusieurs entreprises ont essayé de regrouper tous les taxis sous un toit, mais très peu réussissent. Si l’idée est bonne et offre de la visibilité à nos chauffeurs, ça peut être intéressant», commente Dominique Roy, PDG de Taxi Diamond.

«Notre application permet déjà aux voyageurs de payer leur voyage via leur téléphone, pourquoi est-ce qu’on payerait une autre entreprise pour faire la même chose», répond pour sa part le président de Taxi Hochelaga, Dory Saliba.