/opinion/blogs/columnists
Navigation

Il a laissé conduire son ado: 16 ans de prison

Il a laissé conduire son ado: 16 ans de prison

Coup d'oeil sur cet article

Un homme de Philadelphie va payer très cher pour son rôle dans un accident mortel qui a impliqué sa fille de 15 ans. Michael Ware, 54 ans, permettait à sa fille de conduire son 4x4 même si elle ne détenait aucun permis de conduire. Le 30 août 2014, l'adolescente a perdu le contrôle du véhicule, causant la mort de trois passagers et en blessant trois autres. Jeudi, le juge Ray Hamill a condamné l'homme à 16 ans de prison pour, a-t-il dit, son comportement «imprudent, stupide et égoïste».

Le juge a imposé une sentence sévère à l'homme parce qu'il a menti aux enquêteurs sur son rôle dans l'accident. Il n'a pas révélé aux policiers qu'il avait donné les clés du 4x4 à sa fille, et l'adolescente avait par conséquent assumé l'entière responsabilité de l'accident. «Mais quel genre de père peut bien agir ainsi?» s'est exclamé le juge en rendant son jugement. Le mois dernier, Michael Ware, lors des observations sur la peine, s'était dit désolé pour ses gestes. Il avait été reconnu coupable de trois homicides involontaires.

 «Votre désir d'être un père dans le vent a détruit notre communauté», a lancé la mère de l'une des victimes. 

Mais les regrets de Michael Ware avaient eu peu d'impact sur les parents des trois adolescents morts dans l'accident. «Votre désir d'être un père dans le vent a détruit notre communauté», a lancé la mère de l'une des victimes. Les victimes étaient des étudiants de l'école secondaire Council Rock, en banlieue de Philadelphie. Le jour de l'accident, l'adolescente, qui conduisait le 4x4 avec un ami, a embarqué quatre autres garçons pour les amener à un déjeuner au restaurant. C'est après avoir quitté le restaurant que l'adolescente a perdu le contrôle du véhicule, qui a fait une embardée mortelle.

Après l'accident, Michael Ware a déclaré que sa fille avait pris son véhicule sans permission, ce que sa fille a confirmé. Mais deux mois après l'accident, l'un des blessés a contacté la police pour révéler que le père avait bel et bien donné les clés du 4x4 à sa fille. En rendant sa sentence, le juge a affirmé que Michael Ware avait, en lui remettant les clés du véhicule, donné à sa fille un revolver en mettant les balles dans le barillet pour elle.

L'adolescente avait plaidé coupable à une accusation d'homicide involontaire et s'était fait imposer une peine avec probation et 300 heures de travaux communautaires. Les parents des victimes ont dit que non seulement Michael Ware est responsable de la mort de leurs fils, mais qu'il a aussi détruit la vie de sa propre fille.