/lifestyle/outings
Navigation

L’Anti: faire revivre la rue Dorchester

DM  joggeuse-01
Photo Le Journal de Québec, Daniel Mallard Karl-Emmanuel Picard (à gauche) et Jay Manek font revivre l’Anti, défunte salle de spectacles qui se trouvait dans la côte d’Abraham, dans les anciens locaux de l’AgitéE situés sur la rue Dorchester.

Coup d'oeil sur cet article

En faisant revivre l’Anti dans les anciens locaux de l’AgitéE, Karl-Emmanuel Picard et Jay Manek ont non seulement mis la main sur une salle de spectacles: ils comptent en faire une institution qui dynamisera le secteur de la rue Dorchester.

Concerts surprises, DJ sets d’artistes en vogue, association avec les festivals de la capitale, séances d’autographes, tournages, spectacles acoustiques, karaoké, événements, mariages: le fondateur de District 7 Productions et le propriétaire du Exo voient grand pour leur nouveau bébé de quelque 200 places.

«On a envie de donner le goût aux gens de venir voir de la musique, de mélanger des artistes locaux avec des plus gros bands», explique Jay Manek, qui a tiré les rênes de l’Anti de 2001 à 2009, cette salle de spectacles grand public qui accueillait aussi un skate-park.

Développement

Le duo s’est associé par plaisir et passion pour la musique, certes, mais aussi dans l’espoir de donner un coup de pouce à l’artère Dorchester, qui stagne depuis quelques années. «Si on le fait, peut-être que d’autres investisseurs vont vouloir venir, créer des commerces et des restaurants dans les bâtisses à côté», avance Karl-Emmanuel Picard.

«D’amener les gens ici [à l’Anti], pour nous, c’est facile, parce qu’on organise des shows. Mais entre ici et la rue St-Joseph, il n’y a rien. Il y a beaucoup de bâtisses qui sont laissées à elles-mêmes», déplore le jeune promoteur, qui organise des concerts depuis son adolescence. «On veut faire revivre cette rue-là», renchérit son associé.

Séduire les artistes

Pour faire de l’Anti une scène phare, les propriétaires comptent notamment séduire les artistes et leurs agents, de manière à ce qu’ils aient envie de s’y arrêter. «Je croise des bands des fois, ils ont joué 100 shows par année partout dans le monde, mais ils se souviennent encore de la fois qu’ils sont venus à l’Anti, à Québec. C’est ça qu’on veut ici», affirme Manek.

Ils aimeraient d’ailleurs pouvoir s’associer au Festival d’été de Québec et faire de l’Anti l’une des scènes officielles de l’événement. «Si jamais on ne devient pas une salle du festival, c’est certain que je vais travailler pour qu’on soit quand même impliqué à 100 %, pour que les gens viennent ici après les shows et qu’ils n’aient pas envie d’aller ailleurs», explique Picard.

Lounge

Au travail depuis à peine quelques semaines, Picard et Manek ont déjà entamé des démarches pour obtenir les permis adéquats afin d’agrandir l’endroit. Ils souhaitent transformer le deuxième étage de l’établissement en lounge, question d’attirer les clients à l’année, qu’il y ait événement ou non.

«On veut une clientèle régulière qui vient même s’il n’y a pas de show. L’été, la terrasse est parfaite pour ça, c’est toujours plein. Mais l’hiver, il faut un deuxième étage avec une ambiance relax», termine Karl-Emmanuel Picard.

L’Anti, 251 Dorchester

L’impro y fait son nid

La Ligue d’improvisation de Québec (LIQ) quitte le Petit Impérial et s’installe cet automne à l’Anti, alors que les improvisateurs s’élanceront sur leur «patinoire» de jeu tous les mardis, à 20 h, du 6 octobre 2015 au 26 avril 2016.

La LIQ profite de l’occasion pour repenser une partie de sa formule de présentation. Si elle conserve ses quatre équipes, elle se défait de son système d’arbitrage classique. L’arbitre ne sera non plus une figure autoritaire, mais bien le compagnon de l’animateur et de la foule.

Envie de prendre part au jeu? Les auditions de la LIQ se tiendront le dimanche 20 septembre. Après quoi les personnes sélectionnées s’affronteront lors d’un match de recrutement qui sera accessible au public, le 22 septembre, à l’Anti. C’est à ce moment que les équipes de la saison seront formées. Cette dernière débutera officiellement le 6 octobre.

Tous les détails des inscriptions pour les auditions sont disponibles sur la page Facebook de la LIQ.