/opinion/blogs/columnists
Navigation

Fête d'anniversaire fatale pour un enfant de 7 ans

Fête d'anniversaire fatale pour un enfant de 7 ans

Coup d'oeil sur cet article

C'est une décision de dernière minute qu'une femme de Charlotte va regretter pour le restant de ses jours. La  mère de Kevin Antonio Rodas s'apprêtait à quitter une maison où se passait une fête d'anniversaire en fin de semaine, mais elle est restée quelques minutes de plus. Elle voulait que son fils de sept ans puisse prendre des bonbons après la cassure de la piñata. Mais la brisure de la piñata a été accompagnée d'une pluie de projectiles et son fils a été tué.

Après la cassure de la piñata, les invités (tous de la même famille, cousins etc.) ont entendu des déflgrations. Ils ont cru que le bruit provenait d'un feu d'artifices dehors. Mais ils ont vite réalisé qu'il s'agissait de coups de feu venant de l'extérieur. Les invités se sont alor réfugiés derrière des meubles dans la maison. Mais le petit Kevin Antonio Rodas, 7 ans. n'a pas eu cette chance. Il a reçu une balle en plein front et il en est mort.

Trois autres personnes ont été blessées légèrement par les balles. Une quarantaine de balles ont été tirées.

 ''Tout allait bien. Personne ne buvait. Il n'y avait aucune musique à tue-tête. Les enfants criaient seulement parce qu'ils étaient content de briser la piñata.'' 

Jose Gomez, qui organisait la fête d'anniversaire, dit ne rien comprendre à ce qui s'est passé. ''Tout allait bien. Personne ne buvait. Il n'y avait aucune musique à tue-tête. Les enfants criaient seulement parce qu'ils étaient content de briser la piñata.''

Lorsque les policiers ont répondu à l'appel 911 pour des coups de feu dans la maison où est mort l'enfant de sept ans, ils ont réalisé qu'une fusillade était en cours juste un peu plus loin. D'autres policiers ont été dépêchés près'une autre demeure, où un homme a été tué. La police recherche toujours activement le tireur qui a fait feu sur la maison où se trouvait l'enfant de sept ans.

Il semblerait que le tireur n'a pas visé la bonne maison, mais l'enquête se poursuit.