/news/currentevents
Navigation

Il menace de révéler l’identité du voleur sur les réseaux sociaux

Sam Gabriel s’est fait voler le vélo de son fils de 15 ans, Shawn Gabriel, jeudi dernier devant chez lui. Il demande au voleur de le lui rendre, à défaut de quoi il diffusera les vidéos des caméras sur les réseaux sociaux.
Phtoto MARIE-CHRISTINE NOËL Sam Gabriel s’est fait voler le vélo de son fils de 15 ans, Shawn Gabriel, jeudi dernier devant chez lui. Il demande au voleur de le lui rendre, à défaut de quoi il diffusera les vidéos des caméras sur les réseaux sociaux.

Coup d'oeil sur cet article

Un résident de Blainville donne dix jours à un voleur pour rendre le vélo de son fils dont il s’est emparé, sinon il publiera la vidéo haute résolution de sa caméra de surveillance sur les réseaux sociaux.

«On voit clairement à quoi ressemble le voleur. Il a dix jours pour se manifester, sinon on publie tout sur Facebook», rage Sam Gabriel.

Le père de famille ne s’est pas gêné hier pour mettre sur YouTube une partie de sa vidéo de surveillance où on y aperçoit un homme de dos voler le vélo de son fils.

M. Gabriel affirme aussi qu’il a en sa possession une autre vidéo montrant clairement le visage de l’individu. C’est elle qu’il menace de mettre en ligne. Le Blainvillois n’a pas fait visionner cette seconde vidéo au Journal, sur l’avis de son avocat.

M. Gabriel avoue avoir été inspiré par la vidéo de Guy Boisvert, cet homme de Trois-Rivières qui avait lancé un ultimatum sur Facebook à ses voleurs le mois dernier pour qu’ils lui rendent son coffre à pêche et ses bières. Un des jeunes l’avait tout de suite contacté et avait accepté de le dédommager pour les dégâts encourus.

Pour sa part, le père de famille de Blainville affirme avoir porté plainte auprès de la police de Blainville. Il assure aussi leur avoir fourni des images venant de la caméra de surveillance.

 

Sam Gabriel s’est fait voler le vélo de son fils de 15 ans, Shawn Gabriel, jeudi dernier devant chez lui. Il demande au voleur de le lui rendre, à défaut de quoi il diffusera les vidéos des caméras sur les réseaux sociaux.
Photo courtoisie

Une promesse

Toutefois, il promet de retirer sa plainte si le voleur rend le vélo.

N’empêche qu’il est possible de croire que les policiers n’auraient pas besoin de sa plainte pour aller de l’avant s’ils ont la preuve nécessaire avec les vidéos.

Le Service de police de la Ville de Blainville n’était pas en mesure de commenter le dossier hier après-midi.

 

Sam Gabriel s’est fait voler le vélo de son fils de 15 ans, Shawn Gabriel, jeudi dernier devant chez lui. Il demande au voleur de le lui rendre, à défaut de quoi il diffusera les vidéos des caméras sur les réseaux sociaux.
Photo courtoisie

Des caméras partout

Le résident de Blainville veut surtout récupérer le vélo de son fils, estimé à 600 $, même s’il avoue que la faute incombe un peu à sa famille.

«Mon fils a la mauvaise habitude de le laisser contre la porte du garage sans l’attacher, précise-t-il. Je lui dis chaque fois de le rentrer. Mais là encore, mercredi soir, il n’avait pas écouté.»

Le vélo brillait par son absence jeudi matin. «C’est sûr que mon fils s’en est voulu», dit M. Gabriel.

«Il n’y a pas un pouce carré dans la maison qui n’est pas surveillé. Le voleur ne devait sûrement pas le savoir», indique l’homme d’affaires. Il avait fait installer huit à neuf caméras autour de chez lui.

 

Sam Gabriel s’est fait voler le vélo de son fils de 15 ans, Shawn Gabriel, jeudi dernier devant chez lui. Il demande au voleur de le lui rendre, à défaut de quoi il diffusera les vidéos des caméras sur les réseaux sociaux.
Photo courtoisie

La menace des réseaux sociaux

C’est donc la deuxième fois en un mois qu’un citoyen menace de diffuser des photos d’un voleur sur les réseaux sociaux pour récupérer ses biens. Or, la tendance ne fait que commencer, prévient Éric Baillargeon, spécialiste en rayonnement web.

«Les gens utilisent de plus en plus les réseaux sociaux comme des voies de contournement. Ils ont l’impression que la police ne déploiera pas autant d’efforts pour des petits délits comme ça», dit-il.

 

Sam Gabriel s’est fait voler le vélo de son fils de 15 ans, Shawn Gabriel, jeudi dernier devant chez lui. Il demande au voleur de le lui rendre, à défaut de quoi il diffusera les vidéos des caméras sur les réseaux sociaux.
Photo courtoisie

Selon lui, Facebook peut être très dommageable.

«Lorsque la photo de quelqu’un est sur internet, elle peut y rester longtemps. Si la personne veut chercher du travail plus tard, ça risque de lui nuire», assure-t-il.

-Avec la collaboration de Marie-Christine Noël

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.