/sports/others
Navigation

Retrouvailles fraternels chez le Rouge et Or

Charles et Christophe Arsenault s’aligneront ensemble

Charles Arsenault (à gauche) a retrouvé son frère Christophe chez le Rouge et Or.
Photo Le Journal de Québec, Simon Cliche Charles Arsenault (à gauche) a retrouvé son frère Christophe chez le Rouge et Or.

Coup d'oeil sur cet article

Christophe Arsenault ne sera pas en terrain inconnu lorsque l’équipe masculine de soccer de l’Université Laval ouvrira sa saison en affrontant les Carabins de Montréal, vendredi soir.

La recrue de 20 ans s’alignera aux côtés de son aîné Charles, 22 ans. Les deux athlètes sont originaires de Bonaventure, en Gaspésie.

«Je suis très content, surtout que j’ai poussé un peu pour qu’il vienne jouer chez le Rouge et Or. En plus d’être mon petit frère, Christophe est un très bon joueur», a plaidé Charles, qui en est à sa quatrième saison à Laval.

Initialement, Christophe avait prévu s’accorder un peu de repos. Il a toutefois changé d’idée.

«Je venais de terminer ma troisième saison à Garneau, nous venions de gagner la médaille de bronze (au championnat canadien). J’ai vécu beaucoup d’émotion et j’ai pensé à prendre une pause.

«L’hiver dernier, j’ai été invité au camp des recrues par l’entraîneur Samir Ghrib, que je ne connaissais pas beaucoup. Ce dernier, par son attitude et son désir de gagner, m’a donné le goût de jouer pour le Rouge et Or.»

Jeune équipe

Selon Charles, son frérot sera en mesure de faire sa place assez rapidement au sein d’une équipe en reconstruction.

«Le contexte est bon pour lui, car nous sommes en reconstruction, avec beaucoup de très bonnes recrues. Nous serons donc compétitifs. Il pourra donc faire sa place dès le début. Ça sera d’ailleurs plaisant de fouler le terrain en même temps. Samir ne le connaissait pas beaucoup et il a prouvé sa valeur pendant le camp d’entraînement.»

Ne pas brûler d’étape

Si Christophe ne veut pas brûler d’étape, il ambitionne quand même de faire sa place rapidement chez le Rouge et Or.

«Mon but est d’être partant et pouvoir faire la différence pour l’équipe. Je connais bien les gars pour les avoir affronter en Ligue élite.

Quant à Charles, il affirme que, malgré la jeune, le Rouge et Or sera compétitif.

«À ma première saison, nous devions être en reconstruction. En bout de ligne, nous avons gagné le championnat provincial et nous avons perdu en finale canadienne. Cette année, nous avons remporté tous nos matchs présaisons. Ça commence bien.»