/entertainment/comedy
Navigation

Lepage se défend d'avoir insulté les gens de Québec

S'il reconnaît que «ce n'est pas facile», Guy A. Lepage assure que le groupe est heureux de venir présenter The Tounes au public de Québec.
JOEL LEMAY/AGENCE QMI S'il reconnaît que «ce n'est pas facile», Guy A. Lepage assure que le groupe est heureux de venir présenter The Tounes au public de Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Guy A. Lepage affirme qu'il n'a voulu insulter personne quand il a déclaré qu'il n'y a que «les shows de heavy métal et le hockey des Remparts à 20 piastres» qui se vendent bien à Québec.

«C'est difficile vendre des billets à Québec, Madonna et moi on s'est parlés au téléphone hier. (...) C'est les shows heavy métal pis le hockey des Remparts à 20 piastres le billet qui vend bien. Pour le reste, c'est très, très, très difficile», a déclaré Lepage, lorsque André Robitaille lui a demandé s'il était vrai que c'est dur de vendre des billets de spectacles à Québec.

Joint par Le Journal jeudi matin, l'humoriste et animateur s'est dit très surpris d'apprendre que sa remarque, faite durant l'émission Entrée principale, d'André Robitaille, avait suscité beaucoup de remous à Québec.

«Ce n'est pas une insulte. Ce que j'ai dit ne reflète même pas mon opinion. C'est ce que j'ai entendu dire quand je suis allé à Québec, il y a deux semaines, pour faire de la promotion. Au Centre Vidéotron. Pas dans l'ensemble de la ville de Québec et l'ensemble des shows, évidemment», a-t-il spécifié au Journal.

Heureux de venir à Québec

On a fait beaucoup de cas, au cours des dernières semaines, que la vente de billets pour le spectacle de RBO, le 19 septembre, n'était pas la hauteur des attentes. S'il reconnaît que «ce n'est pas facile», Guy A Lepage assure que le groupe est heureux de venir présenter The Tounes au public de Québec.

«On a super hâte de faire le show. Ce matin, je répétais mes textes. Il n'y a aucun commentaire négatif qui a été émis, ni par moi ni par les membres de RBO, depuis qu'on fait des entrevues. (...) C'est un honneur d'être le premier artiste québécois à faire un show au Centre Vidéotron. Je ne sais pas d'où vient ce «spinnage»-là. Ça doit être du monde qui ne nous aime pas.»

Est-ce que le groupe s'attendait à une meilleure réponse du public de Québec?

«Je ne m'attendais à rien, je ne savais même pas que je ferais des shows dans un amphithéâtre il y a six mois. Pis évidemment, on ne peut pas comparer les marchés de Montréal et Québec.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.