/news
Navigation

Équiterre incite les jeunes à ne pas s'acheter de voiture

File photo of a traffic backing-up as it travels north from San Diego to Los Angeless along Interstate Highway 5 in California
REUTERS

Coup d'oeil sur cet article

Équiterre fait depuis jeudi campagne sur des campus universitaire de Montréal pour inciter les jeunes à ne pas s’acheter de voitures une fois leurs études terminées.

«Les jeunes sont déjà adeptes du cocktail transport, mais nous voulons qu’ils gardent ces réflexes, nous voulons éviter qu’ils possèdent une voiture», souligne Marilène Bergeron, chargée de projet chez Équiterre.

Selon Statistiques Canada, ils sont 50% des jeunes âgées de 18 à 25 ans à se rendre au travail en automobile. On observe toutefois qu'une fois les études complétées, la proportion augmente de 20 %, et d’un autre 10 % une fois la famille constituée. 

«On voit que les habitudes de transport chez les jeunes ne sont pas ancrées nécessairement dans le long terme», affirme Marilène Bergeron.

 

Kiosques

L’organisme mise donc sur plusieurs kiosques interactifs cet automne pour accrocher les jeunes de l’Université de Montréal (UdeM), de la Polytechnique, des HEC et de l’UQAM.

«Des comédiens expliqueront aux gens comment ils peuvent se sortir de leur dépendance à la voiture, pour leur donner des trucs», précise Marie-Hélène Bergeron.

Ceux-ci comptent présenter différentes applications pour utiliser métro, autobus, voitures en libre-service et Bixi, en plus d’expliquer ce qui existe comme transports à Montréal

 

Moins cher

Du côté de l’UdeM, ils sont déjà 80% des étudiants et employés à venir autrement qu’en voiture, indique-t-on.

Anthony Bissonnette, étudiant au baccalauréat en communications et politiques à l’UdeM, fait partie de ceux qui ne possèdent pas de voiture.

«C’est plus efficace et moins coûteux en transport en commun», avance-t-il.

Si il admet que le trajet serait plus rapide en voiture, il indique toutefois que les espaces de stationnement sont durs à trouver et que le stationnement étagé de l’université coûte cher.

Si ce n’est pas dans ses plans d’acheter une voiture, il reconnaît toutefois que cette décision dépendra de son emploi futur.

Équiterre soutient de son côté, chiffres de CAA à l’appui, que de se déplacer en voiture coûte 10 900$ par année versus 3 600$ pour les autres modes de transport.