/news/consumer
Navigation

Le garagiste utilise et endommage son auto

Coup d'oeil sur cet article

Siège en cuir déchiré, portière endommagée, une résidente de Laval reproche à son garagiste de lui avoir non seulement rendu sa voiture dans un état lamentable, mais de l’avoir utilisée pendant les réparations, lui laissant au passage la facture d’un péage sur un pont.

Thérèse Blain aurait eu toute une surprise lorsqu’elle est revenue récupérer sa Mazda chez son garagiste du boulevard de la Concorde, à Laval, selon la poursuite qu’elle a déposée aux petites créances de Laval le 21 juillet dernier.

Contravention

Elle raconte qu’en plus de lui avoir facturé 3712 $ pour réparer la voiture qui ne démarrait plus, le garagiste la lui aurait rendue avec le cuir du siège passager avant déchiré et un bord de portière endommagé.

Selon le document de cour, il aurait également utilisé le véhicule hors de son commerce, aurait fait «beaucoup de kilomètres» et aurait «vidé le réservoir à essence».

Il aurait perdu le démarreur à distance et, pour comble, lui aurait fait recevoir «une contravention de 8 $ pour le pont de [l’autoroute] 19».

Elle réclame donc 5000 dollars pour les réparations de sa voiture et en dommages et intérêts pour «stress, anxiété, perte de sommeil, épuisement et montant payé en trop sur les travaux effectués».

La plaignante a refusé de parler au Journal.

Exagéré

Le garagiste, lui, ne voit pas du tout l’affaire du même œil.

«C’est complètement exagéré, a indiqué au Journal Jacques Bussière de chez Jacques Auto Électrique. Les réparations ont toutes été faites à 100 % et ont été bien faites.»

Rappelé à plusieurs reprises, il n’a pas souhaité en dire plus.

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.