/news/currentevents
Navigation

Accident mortel sur Laurentienne: la policière ne répondait pas à un appel d'urgence

Accident mortel sur Laurentienne: la policière ne répondait pas à un appel d'urgence
Photo Steve Poulin / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Non seulement la policière de Québec qui a heurté mortellement un motocycliste ne répondait pas à un appel d’urgence, mais elle aurait aussi effectué un demi-tour sur l’autoroute dans une zone de travaux pour attraper sa sortie.

L’accident qui a coûté la vie à Jessy Drolet, 38 ans, de Sainte-Brigitte-des-Saults près de Drummondville, est survenu le 10 septembre dernier, vers 23 h, sur Laurentienne sud, à la hauteur de la sortie Georges-Muir. Ce jour-là, des travaux sur l’axe nord de l’autoroute forçaient une circulation à contresens sur la voie sud. «Une voie par direction, chaque voie étant séparée par des cônes», confirme Guillaume Paradis, de Transports Québec.

Le défunt motocycliste Jessy Drolet
Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC
Le défunt motocycliste Jessy Drolet

Selon les informations obtenues par Le Journal, la policière circulait alors en direction nord sur l’autoroute Laurentienne sud. Pour une raison inexpliquée, elle aurait quitté sa voie, traversé les cônes orange et tenté un demi-tour en coupant dans la voie inverse afin d’accéder à la sortie Georges-Muir. C’est à ce moment qu’elle aurait percuté le motocycliste qui, lui, roulait vers le sud.

Accident mortel sur Laurentienne: la policière ne répondait pas à un appel d'urgence
Infographie Journal de Québec, Gabriel Duperron

Aucun appel

Responsable de l’enquête indépendante découlant de cette collision, la Sûreté du Québec a confirmé mercredi que la policière impliquée «ne répondait pas à un appel d’urgence» au moment des événements. Les sources consultées par Le Journal affirment même que la policière ne répondait à aucun appel, qu’il fût urgent ou non.

Notons que le Code de la sécurité routière permet notamment aux policiers d’effectuer des demi-tours en situation d’urgence, après s’être assurés de l’absence de danger. Sans cas d’urgence toutefois, ils sont soumis aux mêmes règles que l’automobiliste type, qui se doit de respecter la loi et de conduire avec prudence.

Enquête en cours

La SQ, qui posséderait une vidéo de l’accident capté par les caméras de Transports Québec, a rencontré la policière concernée. Les experts se sont rendus sur la scène de l’accident, lundi soir, pour effectuer une reconstitution des événements.

Les gyrophares étaient-ils en fonction? À quelle vitesse circulait la policière ? Le motocycliste? Pourquoi avoir effectué ce demi-tour ? «C’est des éléments qui font partie de l’enquête, qui est toujours en cours au service des Crimes contre la personne», répond Martine Asselin, porte-parole pour la Sûreté du Québec.

Accident mortel sur Laurentienne: la policière ne répondait pas à un appel d'urgence
Photo Le Journal de Québec, Stevens LeBlanc

La mère demande justice

Rencontrée à nouveau par Le Journal mercredi, la mère de la victime, qui avait fait une sortie médiatique la veille, espère que la lumière sera faite sur cette affaire et que justice sera rendue.

«C’est triste pour mon garçon. On va laisser aller l’enquête, mais c’est certain que les lumières (de la voiture de police) n’étaient pas allumées. Jessy n’a dû rien voir, s’est désolée Marlène Drolet. Une femme qui vient couper mon fils... Une policière en plus! Ça ne ramènera pas mon garçon, mais il va falloir qu’elle paye.»

— Avec la collaboration de Nicolas Saillant et Sarah Boucher

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.