/entertainment/events
Navigation

Le Musée du Fort a 50 ans

L’établissement présentera un spectacle son et lumière revisité et amélioré sur les batailles de Québec

Quebec
Photo Le Journal de Québec, Stevens LeBlanc André Roy, directeur de l’Office du Tourisme de Québec et Dominique Laflamme et Evan Price, propriétaire du Musée du Fort ont inauguré, hier, la nouvelle facture visuelle du spectacle son et lumière qui raconte l’histoire militaire de Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Le Musée du Fort fête son 50e anniversaire. Et pour souligner ce moment, le spectacle son et lumière qui raconte l’histoire militaire de Québec a été revisité et bonifié.

L’institution privée située près du Château Frontenac a investi plus de 200 000 $ afin d’enrichir ce spectacle de 30 minutes.

L’Office de Tourisme de Québec, le Centre local de développement de Québec, la Conférence des élus de la Capitale-Nationale, Tourisme Québec et le Secrétariat à la Capitale-Nationale ont contribué avec 67 000$.

«Il y a du nouveau en ce qui concerne la trame sonore, les projections et les effets spéciaux. Tout a été amélioré, sauf le texte narratif, qui n’a pas été changé et qui a été écrit par mon père», a indiqué Evan Price, propriétaire du Musée du Fort, lors d’un entretien.

Cinq entreprises québécoises ont contribué, avec leur expertise, au renouvellement de ce spectacle son et lumière.

Avec la présence des nouvelles technologies, Evan Price n’a jamais pensé à remiser ou remplacer la maquette, construite par son père, dans le sous-sol de la résidence familiale, qui présente Québec, le fleuve, l’Île d’Orléans, Lévis et la Chute Montmorency.

«Cette maquette est l’élément central de la présentation. Il aurait été insensé de la remplacer», a-t-il fait remarquer, faisant référence à l’aspect historique et patrimonial de l’objet.

Portes ouvertes

Le spectacle raconte les six tentatives des armées anglaises de s’emparer de la Vieille Capitale, dont la célèbre bataille des Plaines du 13 septembre 1759, dirigée par le général James Wolfe, qui a duré 20 minutes.

«Mon père aimait l’histoire militaire et particulièrement celle entourant la ville de Québec. Il a eu l’idée de ce musée après en avoir visité un du même genre à Chattanooga au Tennessee. C’est un spectacle qui a été construit, à l’époque, sans ordinateur ou procédé de nature électronique. Le concept est semblable au fonctionnement des pianos mécaniques», a-t-il mentionné.

Le Musée du Fort, qui accueille quelque 30 000 visiteurs par année, tiendra une journée portes ouvertes, le 15 novembre, pour souligner son 50e anniversaire.

Depuis son ouverture en 1965, le Musée a accueilli 2 millions de visiteurs.