/opinion/blogs/columnists
Navigation

21 ans de prison pour un faux étudiant en sexologie

21 ans de prison pour un faux étudiant en sexologie

Coup d'oeil sur cet article

Un homme de 33 ans du Colorado devra passer les 21 prochaines années sous les verrous. Benjamin Stribling a reçu sa condamnation après avoir plaidé coupable, en mai 2015, à deux accusations d'exploitation sexuelle d'un enfant.

Enfant contactée sur Facebook

Les accusations remontent à l'été 2013.  Benjamin Stribling avait contacté une fillette de 13 ans sur Facebook. Il lui avait dit qu'il était étudiant en sexologie et qu'il avait besoin d'avoir des relations sexuelles avec une jeune vierge dans le cadre de ses études. Il avait offert de l'argent à la fillette. Mais l'enfant avait repoussé les avances de l'homme et lui avait interdit l'accès à son compte Facebook. Benjamin Stribling a trouvé d'autres moyens de la contacter. La fillette a alerté ses parents, qui ont appelé la police. Un enquêteur a alors prétendu être la fillette et une rencontre avec l'homme a été organisée à Colorado Springs. 

Caméras, codoms et jouets sexuels

Benjamin Stribling s'est présenté au rendez-vous avec deux caméras vidéo, un stéthoscope, un papier d'authorisation d'un professeur de sexologie imaginaire, des condoms et des jouets sexuels. Les enquêteurs ont par la suite découvert que Benjamin Stribling était déjà en probation après avoir été condamné à une peine de cinq ans de prison pour une infraction similaire. L'homme figurait aussi sur une liste de prédateurs sexuels enregistrés. L'homme sera maintenant sous les verrous pour un bon bout de temps.