/entertainment/shows
Navigation

«J'ai vécu tout un trip»

Émilie Janvier, la soeur de Marie-Ève, a fait tourner les têtes en chantant les hymnes nationaux lors du match du Canadien à Québec

Émilie Janvier a appris jeudi dernier qu’elle devait chanter les hymnes nationaux lors du match hors-concours disputé lundi au Centre Vidéotron. Et sa performance a attiré l’attention de nombreux utilisateurs des réseaux sociaux.
Photo courtoisie Émilie Janvier a appris jeudi dernier qu’elle devait chanter les hymnes nationaux lors du match hors-concours disputé lundi au Centre Vidéotron. Et sa performance a attiré l’attention de nombreux utilisateurs des réseaux sociaux.

Coup d'oeil sur cet article

Les promoteurs du match entre les Penguins de Pittsburgh et le Canadien de Montréal au Centre Vidéotron ont misé juste en demandant à Émilie Janvier de chanter les hymnes nationaux, lundi soir. Le public et les téléspectateurs ont été charmés par la voix de la soeur cadette de Marie-Ève Janvier, qui s’est offert une visibilité inespérée.

À quelques mois du lancement de son premier album en carrière, l’artiste de 25 ans ne pouvait espérer une plus belle carte de visite que de chanter devant 18 000 spectateurs et les milliers d’autres qui regardaient la partie à la télé.

«Cela a permis de mettre mon nom dans la tête des gens. Maintenant j’ai hâte qu’ils puissent découvrir mon univers musical», dit celle qui a reçu des tonnes de messages de félicitations sur les réseaux sociaux, au lendemain de sa convaincante prestation.

«Facebook se fait aller, lance-t-elle en riant. Je suis vraiment touchée que les gens prennent le temps de m’écrire. Vu que le Canadien a gagné, on m’a même dit que j’étais devenue leur porte-bonheur.»

Intimidée par les joueurs

Émilie Janvier a appris jeudi dernier, quatre jours seulement avant de se présenter sur la glace du Centre Vidéotron, que ses services étaient requis pour le match hors-concours annuel du tricolore à Québec.

«Je ne connaissais pas l’hymne américain alors j’ai eu la fin de semaine pour l’apprendre. La journée de lundi a été longue, mais j’ai vécu tout un trip. Mais je n’ai pas parlé aux joueurs même si j’étais tout près d’eux. J’étais trop intimidée», dit celle qui dirait oui tout de suite si on lui demandait de renouveler l’expérience.

«En sortant de la patinoire, j’ai dit à mon gérant que j’aimerais refaire ça un jour. Si les Nordiques sont de retour et qu’on m’offre la chance de chanter à leurs matchs, ce serait le summum.»

Pour les amoureux de la guitare

Janvier, qui s’est fait connaître à 13 ans en participant à l’émission Phénomia, à VRAK-TV, est actuellement en studio pour enregistrer son premier album, qui devrait voir le jour à l’hiver 2016. Auteure-compositrice-interprète qui s’accompagne à la guitare, Émilie Janvier affirme être une artiste différente de sa grande soeur Marie-Ève.

«Nous avons chacune nos timbres de voix et nos couleurs. Ma musique est très guitare folk. Les amoureux de la guitare acoustique seront servis avec mon album», soumet celle qui travaille en studio avec Simon Godin, le chef d’orchestre de l’émission de Pénélope McQuade.