/news/currentevents
Navigation

Prisonniers d'un pasteur de Québec pendant plusieurs années

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs garçons ont été gardés prisonniers d’un pasteur baptiste de Québec pendant plusieurs années, au cours desquelles ils ont été battus et maltraités dans un sous-sol d’un quartier résidentiel de Québec, rapporte mercredi le quotidien La Presse.

Le pasteur en question est actuellement au centre d’une enquête criminelle au Service de police de la Ville de Québec.

Les sept jeunes victimes, qui ont subi un véritable enfer, ont été confiées à l’homme par leurs parents, des fidèles de l’Église évangéliste baptiste de Québec-Est jugés incapables d’assumer la garde de leurs enfants.

Les jeunes garçons ont subi des violences et des traitements inhumains en plus de ne jamais quitter le sous-sol du logement jumelé, excepté pour des cérémonies religieuses, rapporte La Presse.

L’un deux, alors âgé de 15 ou 16 ans, a été forcé d’effectuer «8000 redressements up-and-down au cours d’une seule journée, sans boire ni manger». Cet exercice, plus connu sous le nom de burpee, consiste en une extension des bras (push-up) et un saut dans les airs. En plus d’être privé de repas sur de longues périodes, le jeune homme aurait passé six ans dans le sous-sol du pasteur.

Un autre jeune garçon aurait été prisonnier du pasteur pendant «plus de 10 ans», sa consommation d’eau étant rationnée de façon sévère. Il a d’ailleurs été forcé de passer «près de 41 jours» debout face à un mur, selon La Presse.

L’une des victimes, qui a réussi à s’échapper en août 2014, a qualifié sa détention «d’esclavage» et de «torture».

En entrevue avec le quotidien montréalais, Gilles Lapierre, directeur général de l’Association d’églises baptistes évangéliques du Québec (AEBEQ), a confié que le pasteur ne fait plus partie des réseaux religieux officiels depuis plusieurs années.

L’homme possède des antécédents de maltraitance, selon un jugement de la Cour du Québec dévoilé en avril dernier.