/news/politics
Navigation

Enfants maltraités par un pasteur: la Commission des droits de la personne enquêtera

Enfants maltraités par un pasteur: la Commission des droits de la personne enquêtera
Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC – La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) a ouvert une enquête sur les mauvais traitements qu’un pasteur baptiste aurait infligés pendant plusieurs années à des enfants qu’il gardait prisonniers dans son sous-sol.

«La Commission entend faire toute la lumière sur cette situation et vérifier si les droits des enfants ont été respectés», a déclaré vendredi le vice-président de la CDPDJ, Camil Picard, responsable du mandat jeunesse.

L’organisme qui veille à la protection des droits de l’enfant s’inquiète notamment d’apprendre que ces cas de maltraitance auraient été signalés à la directrice de la protection de la jeunesse de Québec (DPJ) en 2013, mais que cette dernière aurait fermé les dossiers.

Le quotidien La Presse a révélé cette semaine qu’un pasteur baptiste de Québec aurait séquestré de jeunes garçons dans son sous-sol durant de nombreuses années.

Les enfants avaient été confiés au pasteur par des fidèles de l’église évangélique baptiste de Québec-Est. Ils étaient constamment roués de coups au visage et à l’abdomen et souffraient de malnutrition.

Selon ce qu’a rapporté le quotidien montréalais, un jeune homme qui a réussi à s’enfuir du sous-sol du pasteur en août 2014 aurait assimilé ses conditions de détention à de l’«esclavage» et à de la «torture».

Le chef religieux, dont le nom ne peut être dévoilé afin de protéger l’identité de ses présumées victimes, fait l’objet d’une enquête criminelle du Service de police de la Ville de Québec.