/lifestyle/books
Navigation

La neige noire

La neige noire
Paul Lynch
Aux Éditions Albin 
Michel, 320 pages
Photo courtoisie La neige noire Paul Lynch Aux Éditions Albin Michel, 320 pages

Coup d'oeil sur cet article

Après nous avoir littéralement éblouis l’an dernier avec Un ciel rouge, le matin, son premier roman, l’écrivain irlandais Paul Lynch a réussi à nous enchanter grâce à ce récit d’une très noire beauté.

Au début du siècle ­dernier, l’Irlande était loin d’être un pays de ­cocagne. Lorsque ses ­parents seront emportés par la tuberculose, le jeune Barnabas Kane sera donc expédié bien malgré lui en Amérique, terre de tous les possibles. De fait, il ne tardera pas à trouver un travail de soudeur, New York ressemblant alors à un vaste chantier de construction. Il y trouvera aussi l’amour, la jolie Eskra l’ayant préféré aux autres ouvriers... Mais aussi agréable et confortable soit-elle, sa nouvelle vie ne parviendra jamais à effacer ­totalement de son esprit les vertes contrées du Donegal. Ce qui explique pourquoi il retournera s’y installer avec femme et enfant dans le courant des années 1930.

Au moment où commence La neige noire, Barnabas, Eskra et leur fils Billy, maintenant âgé de 14 ans, profitent de leurs derniers vrais ­instants de bonheur. Car tous trois accaparés par leurs tâches respectives, l’exploitation d’une ferme ne laissant pas grand-place au farniente, aucun d’eux ne remarquera à temps les épais nuages de fumée ­provenant de l’étable. En quelques heures, ­Barnabas perdra ainsi ses 43 vaches et le brave homme qu’il employait, ce dernier ayant péri dans les flammes en tentant de délivrer les bêtes. Une mort accidentelle que les gens du coin ne lui ­pardonneront pas et qui finira par détruire à petit feu son propre foyer.

Une histoire triste ­admirablement bien ­racontée.

À LIRE AUSSI CETTE SEMAINE

Funny Girl

Nick Hornby, 
aux Éditions Stock, 
428 pages
Photo courtoisie
Nick Hornby, aux Éditions Stock, 428 pages

Barbara Parker rêve de pouvoir suivre un jour les traces de son idole Lucille Ball en jouant dans une ­série télévisée qui fera rire des millions de personnes. Et c’est ce qui finira par ­arriver, Barbara (et Jim) étant l’une des sitcoms les plus drôles de la BBC. ­Plusieurs sourires et quelques fous rires figurent donc au programme, ­l’auteur prenant surtout un malin plaisir à décrire ­l’envers du décor.

Muchachas 1
Katherine 
Pancol, aux 
Éditions Le livre
 de poche, 476
 pages
Photo courtoisie
Katherine Pancol, aux Éditions Le livre de poche, 476 pages

Il n’est pas nécessaire d’avoir lu la précédente ­trilogie de Katherine Pancol pour apprécier celle-ci, même si on y retrouve tous les membres de la famille Cortès: l’histoire tourne en effet surtout autour de Stella Valenti, une ferrailleuse de 34 ans marquée au fer rouge par une enfance épouvantable. Le deuxième tome en format de poche ­devrait sortir la semaine ­prochaine et le troisième, fin octobre.

Comme par magie
Elizabeth Gilbert, 
aux Éditions 
Calmann-Lévy, 
316 pages
Photo courtoisie
Elizabeth Gilbert, aux Éditions Calmann-Lévy, 316 pages

Donner libre cours aux projets qui nous habitent n’est pas ­toujours chose facile. Manque de temps, manque d’expérience, manque de courage, manque de confiance, manque de soutien... Bref, ce ne sont pas les obstacles qui font défaut! Pour y remédier, l’auteure du célèbre Mange, prie, aime joue les coachs de vie en nous offrant ses meilleurs conseils et en nous ­encourageant à concrétiser nos rêves les plus fous.

Le massage des pieds
Renée Tanner, 
aux Éditions La 
Plage, 108
 pages
Photo courtoisie
Renée Tanner, aux Éditions La Plage, 108 pages

En combinant aromathérapie, réflexologie, acupressing et techniques de massage, cet ouvrage peut nous aider à être enfin parfaitement bien dans nos souliers. Car savoir comment prendre soin de nos pieds peut tour à tour favoriser un sommeil réparateur, atténuer le stress, apaiser certaines affections courantes (arthrite, maux de tête, douleurs menstruelles, etc.) ou carrément nous donner un regain d’énergie.