/news/green
Navigation

Réduction des émissions: des taxis de 11 pays, dont une entreprise d'ici, s'engagent

Alexandre Taillefer
Photo d'archives Alexandre Taillefer

Coup d'oeil sur cet article

Des compagnies de taxis de 11 pays se sont fixé des objectifs de renouvellement de leurs flottes pour réduire leurs émissions polluantes à l’horizon 2020, a annoncé mardi une entreprise française à l’origine de cette initiative.

L'entreprise Taxelco, propriété de XPND Capital et son associé principal Alexandre Taillefer, est du nombre.

A l’approche de la conférence de Paris sur le climat (COP21), ces compagnies représentant au total plus de 20.000 taxis vont chacune s’engager à ce qu’au minimum un tiers des nouveaux véhicules qui entreront dans leur flotte dans cinq ans «émettent moins de 60g de CO2 par kilomètre».

Ce chiffre est à mettre en parallèle avec l’objectif européen des émissions maximum de CO2 pour les constructeurs en 2020, qui est de 95g/km.

«L’idée est d’organiser un mouvement avec des compagnies qui s’engagent et qui cherchent à évangéliser cette dynamique de remplacement de véhicules par des véhicules moins polluants», a déclaré à l’AFP Yann Ricordel, directeur général des Taxis Bleus, l’entreprise française qui a lancé cette initiative, soutenue par le ministère de l’Ecologie.

Dix autres compagnies ont répondu à l’appel et devraient détailler leurs objectifs lors de la COP21 en décembre, selon M. Ricordel.

Parmi les compagnies concernées figurent l’entreprise britannique Central Taxi d’Edimbourg, Taxiphone Centrale (Suisse), The London Taxi Company (Royaume-Uni), Taxi 31300 (Autriche), Fagelviksgruppen (Suède et Norvège), Taxis Berlin (Allemagne) et Taxi 3670 (Rome, Italie).

«On aimerait que des compagnies chinoises nous suivent aussi», a ajouté le dirigeant des Taxis Bleus, en souhaitant doubler d’ici à décembre le nombre de taxis concernés par ces engagements.