/elections/plc
Navigation

Liste d’épicerie de Régis Labeaume: les libéraux disent oui à tout

Le maire maintient que «ce sont les conservateurs qui ont répondu le plus précisément»

Les candidats libéraux de la région de Québec se sont déplacés à l’hôtel de ville, mercredi, pour remettre au maire Régis Labeaume une lettre dans laquelle ils répondent favorablement à l’ensemble de ses demandes
Sur la photo, Youri Rousseau, Jean Côté, Jean-Yves Duclos, Antoine Bujold et Joel Lightbound.
Photo Journal de Québec, Stevens Leblanc Les candidats libéraux de la région de Québec se sont déplacés à l’hôtel de ville, mercredi, pour remettre au maire Régis Labeaume une lettre dans laquelle ils répondent favorablement à l’ensemble de ses demandes Sur la photo, Youri Rousseau, Jean Côté, Jean-Yves Duclos, Antoine Bujold et Joel Lightbound.

Coup d'oeil sur cet article

Les candidats libéraux de Québec se sont déplacés à l’hôtel de ville, mercredi, pour remettre une lettre dans laquelle ils s'engagent sur l’ensemble des demandes de Régis Labeaume, mais cela demeure insuffisant pour le maire, qui maintient que «ce sont les conservateurs qui ont répondu le plus précisément».

Le maire de Québec doute notamment du financement de certains projets comme l'INO, tel que le propose le PLC. «Prioriser un dossier, ce n’est pas comme dire oui», a réagi M. Labeaume, en fin de journée.

La semaine dernière, le maire Labeaume avait affirmé que les conservateurs étaient ceux qui répondaient «le plus précisément» aux projets figurant sur sa liste d’épicerie.

Il avait aussi salué l’engagement des libéraux d’investir 340 M$ pour la région, tout en leur suggérant de «préciser où ils s’en vont». C’est bien ce qu’ils ont tenté de faire mercredi.

«Nous sommes extrêmement heureux de répondre favorablement à l’ensemble des demandes, de le faire de façon transparente et rigoureuse après avoir déposé un cadre financier qui établi notre crédibilité et notre responsabilité à l’endroit de la région de Québec», a déclaré le candidat du PLC dans le comté de Québec, Jean-Yves Duclos, lors d’un point de presse devant l’hôtel de ville.

Dans la lettre transmise au maire Labeaume, les candidats du Parti libéral du Canada s’engagent à appuyer l’Aéroport international Jean-Lesage en vue de l’obtention d’un centre de dédouanement américain, à investir 75 M$ dans la réfection du pont de Québec, à maintenir le financement déjà annoncé part le gouvernement fédéral pour l’Institut national de l’optique (INO) 75 M$ et à investir 30 M$ dans la création d’un Institut nordique à l’Université Laval.

Un bémol pour le port

Comme les néo-démocrates, les libéraux voient l’agrandissement du Port de Québec d’un œil favorable, mais tiennent à ce que le projet «se réalise dans le respect des normes environnementales les plus strictes et de la population». À la différence du NPD, le PLC chiffre son engagement à 60 M$ pour ce projet, soit le même montant que celui déjà annoncé par le gouvernement sortant.

Pour ce qui est du terminal de croisières, toutefois, le projet n’est pas mentionné dans la missive adressée au maire.

Questionné à ce sujet, M. Duclos a assuré que le projet serait accueilli favorablement, dans le cadre du programme d’infrastructure en transport que souhaite mettre de l’avant Justin Trudeau.

«Il s’agirait (pour la Ville) de faire la demande», a dit M. Duclos.

– Avec la collaboration de Jean-Luc Lavallée

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.