/elections/homepage
Navigation

Après le sac de patates sur la tête, le masque de clown

Coup d'oeil sur cet article

Un résident de Lévis s’est présenté vendredi dans un bureau de scrutin de la circonscription de Lévis-Lotbinière avec un masque de clown sur le visage.

En ce premier jour de vote par anticipation, l’homme est allé exercer son droit de vote le visage couvert du masque, accompagné d’une amie, qui portait quant à elle un foulard qui lui couvrait une bonne partie du visage. L’homme a confié au Journal qu’ils n’ont jamais eu à découvrir leurs visages.

Le résident clame aussi ne jamais avoir été assermenté. «On m’a juste demandé mon permis de conduire et ensuite on m’a donné mon bulletin de vote», explique l’homme, qui a même été jusqu’à prendre une photo de lui dans l’isoloir.

Selon Élections Canada, le scrutateur demandera à un électeur au visage couvert de se découvrir le visage. Si celui-ci refuse, il devra présenter deux pièces d’identité autorisées, puis prêter serment pour attester de sa qualité d’électeur.

Un sac de patates sur la tête

Un peu plus tôt dans la journée, Radio-Canada rapportait qu'une résidente de Québec s’est présentée vendredi dans un bureau de scrutin de la circonscription de Louis-Hébert avec un sac sur le visage.

Les faits ont eu lieu dans l’après-midi, en ce premier jour de vote par anticipation au Canada, dans le secteur Cap-Rouge. Un témoin a confié à Radio-Canada que la dame en question avait le visage recouvert d’un sac de pommes de terre.

Richard Lavigne, directeur du scrutin de la circonscription, explique que tout s’est déroulé comme le prévoit la loi. «On lui a demandé de s’identifier, elle a présenté ses pièces d’identité de façon légale, précise-t-il. On lui a demandé d’enlever son sac et elle a refusé. On l’a assermenté et ensuite elle a été capable de voter.»