/opinion/blogs/columnists
Navigation

Nos auteurs

CA_Steve E. FortinCA_Marie-Eve DoyonCA_Stéphane Lessard

Armer les barbares

Armer les barbares
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Selon plusieurs observateurs, Justin Trudeau aurait effectué un parcours sans faute hier, à Tout le monde en parle. En réalité, il nous a tous pris pour des imbéciles. Questionné par Guy A. Lepage sur son refus d'annuler la vente d'armes à l'Arabie saoudite, il a dit qu'il s'agissait d'une transaction entre une entreprise privée et le régime saoudien et que de toute façon, ce n'était que des Jeeps!

C'est complètement et doublement faux. Cette transaction a été financée par la Corporation commerciale canadienne, une société d'État qui intervient pour financer les grosses transactions commerciales et les sécuriser. Sur son site web, la Corporation invite les entreprises à découvrir les avantages de la passation de contrats de gouvernement à gouvernement. Le gouvernement canadien est donc directement impliqué dans cette transaction effectuée à l'avantage de General Dynamics, un des piliers du complexe militaro-industriel américain. 

Loin d'être un simple Jeep comme le prétendent Trudeau et Harper, le véhicule en question est un blindé léger qui n'a pas été conçu pour aller à la chasse à l'orignal. On peut se demander l'utilisation que prévoit en faire la Garde nationale saoudienne, le client du Canada. Selon toute vraisemblance, cet équipement vise à protéger le régime contre ses opposants, contre ses propres citoyens. 

Questionné par Gilles Duceppe lors du débat du 24 septembre, Stephen Harper avait alors affirmé que l'Arabie saoudite était un allié du Canada! Quelle hypocrisie de celui qui se présente comme un rempart face à l'islamisme radical quand on sait que les saoudiens sont les premiers financiers et exportateurs de l'islamisme radical dans le monde. 

Questionné à son tour par les médias, Tom Mulcair a appuyé la transaction, sous prétexte que le contrat était déjà signé. Depuis ce temps, il se tait.

Où sont passées les convictions de Mulcair et Trudeau? Comment peuvent-ils à la fois soutenir le droit d'une femme à porter un Niqab en toutes circonstances ici et accepter en silence que le Canada arme un régime barbare qui décapite des femmes et viole leurs droits quotidiennement? 

Les libéraux et les néodémocrates nous font de beaux discours sur le Canada comme facteur de paix dans le monde et sur les droits fondamentaux, mais ils sont partants pour armer les barbares. 

Le seul qui se tient debout et demeure parfaitement cohérent dans tout ça, le seul qui se dresse comme un homme d'État, c'est Gilles Duceppe.