/opinion/blogs/columnists
Navigation

Ex-star du football universitaire, il tue un jogger

Ex-star du football universitaire, il tue un jogger

Coup d'oeil sur cet article

Il semblait destiné à une brillante carrière dans le football, mais sa descente aux enfers se poursuit. Lundi le 12 avril, Thomas Johnson, 21 ans, du Texas, a contacté la police et il a admis avoir tué un jogger à coups de machette. Thomas Johnson aurait dit aux policiers qu'il a choisi sa victime au hasard et qu'il aurait agi ainsi parce qu'il était en colère. Le jogger, âgé dans la vingtaine, a été tué alors qu'il se trouvait sur un sentier pédestre.

Une recrue étoile

Thomas Johnson avait connu une saison du tonnerre en 2012, alors qu'il était receveur de passe recrue pour les Aggies de l'Université Texas A&M. 

En 2012, l'équipe texane, classée au quinzième rang, avait créé beaucoup d'émoi en défaisant la grande favorite, l'équipe de l'Université de l'Alabama. Lors de de ce match historique, Thomas Johnson, âgé de 18 ans, avait capté trois passes. Mais mystérieusement, après la rencontre, la recrue avait disparu. Il avait été retrouvé plusieurs jours plus tard sans offirir d'explications. Il n'a plus rejoué au football depuis.

 

 

En 2014, il avait été arrêté pour un vol par effraction dans la maison de sa tante et pour avoir volé sa camionnette et son argent. Thomas Johnson avait reçu une peine avec sursis pour ses crimes et il s'était engagé à suivre une cure de désintoxication pour vaincre sa dépendance à la drogue. Mais le mois dernier, des procureurs ont demandé l'annulation du sursis parce que des tests avaient révélé la présence de marijuana dans le corps de Thomas Johnson. Le sentier pédestre où a eu lieu le crime est populaire et, même s'il est boisé, est rarement le théâtre de crimes. 

Lundi dernier, soit le 12 octobre 2015, c'est Thomas Johnson lui-même qui a contacté le 911 pour dire aux autorités qu'il venait de tuer un jogger avec un large objet coupant. Il s'agissait d'une machette. La victime a succombé à ses blessures à l'hôpital.