/elections/npd
Navigation

Ruth Ellen Brosseau résiste à la vague rouge

Ruth Ellen Brosseau résiste à la vague rouge
Photo REUTERS

Coup d'oeil sur cet article

La députée néo-démocrate Ruth Ellen Brosseau, qualifiée de candidate «poteau» en 2011, a réussi à conserver son siège de Berthier-Maskinongé alors qu'une vague rouge a déferlé sur le Québec.

«En 2011, vous avez voté pour Jack. Mais cette fois-ci, vous avez voté pour Ruth Ellen», a-t-elle déclaré à ses partisans, visiblement très émue, dans un restaurant de la circonscription.

L'ancienne serveuse et gérante de bar dans la région d'Ottawa avait été élue de façon tout à fait imprévue sans jamais visiter la circonscription de Berthier-Maskinongé, à cheval entre la Mauricie et Lanaudière en 2011, avec une majorité de près de 6000 voix.

«Je vous aime. Je me suis donné à 160% depuis que j’ai été élu», a-t-elle dit lundi soir dans un français presque sans accent.

Ruth Ellen Brosseau avait même passé en 2011 une partie de la campagne en voyage à Las Vegas. Elle ne parlait pas assez bien français pour faire une entrevue.

Elle a fait une campagne beaucoup plus sérieuse cette fois-ci et ses efforts ont porté fruit.

Ruth Ellen Brosseau menait vers 23 h avec presque le double de voix contre son plus proche rival.

Le candidat bloquiste, le professeur d’histoire Yves Perron, était en deuxième place. Le libéral Pierre Destrempes, âgé de 55 ans, arrivait troisième.

Le Bloc était en avance dans plusieurs circonscriptions avoisinantes dans Lanaudière. Dans la Mauricie, c’est les libéraux qui étaient en avance.

Ruth Ellen Brosseau a pris du galon depuis quatre ans. Elle a posé des pancartes dès le premier jours pour se faire réélire.

Elle a été nommée vice-présidente du caucus national du NPD. Même ses adversaires reconnaissent le travail effectué dans la circonscription et son éthique de travail.

La députée de 31 ans a remercié son fils, sa famille et son équipe de bénévoles pour le travail accompli. « Je suis vraiment contente et je vais me consacrer à réduire les inégalités », a-t-elle dit.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.