/elections/npd
Navigation

«Une saprée campagne!», affirme Anne-Marie Day

La candidate défaite du NPD, Anne-Marie Day, avait peine à croire les résultats de la soirée.
Photo Le Journal de Québec, Jean-François Desgagnés La candidate défaite du NPD, Anne-Marie Day, avait peine à croire les résultats de la soirée.

Coup d'oeil sur cet article

Le Parti conservateur a reconquis la circonscription de Charlesbourg-Haute-Saint-Charles en faisant élire Pierre Paul-Hus qui l’a remporté avec une forte majorité.

La candidate défaite du NPD, Anne-Marie Day, avait peine à croire les résultats de la soirée.

«Je n’en reviens pas que M. Trudeau soit au pouvoir quand je pense au contenu de M. Mulcair et au travail qu’il a fait pendant des années pour promouvoir les valeurs sociales-démocrates», a réagi Mme Day.

Cette dernière affirme avoir travaillé d’arrache-pied tout au long de la campagne pour obtenir la faveur des électeurs comme elle l’avait fait en 2011 en remportant les élections avec 45% des voix contre le candidat du Parti conservateur, Daniel Petit.

«On avait l’impression que les résidents nous appuyaient majoritairement. Ç’a été une saprée campagne! On n’a jamais pris l’élection pour acquise. Jusqu’à la dernière seconde, on a travaillé très fort», a affirmé Mme Day qui s’est jointe au NPD en 2007 à l’époque où Jack Layton menait les troupes du Parti.

«On ne peut pas nier l’effet du niqab durant la campagne, mais on a la même position que le Parti libéral. Je pense peut-être que ce sont les communications qui ont fait la différence», a-t-elle ajouté.

Son homologue dans Louis-Saint-Laurent, G. Daniel Caron, a dit que la question du niqab s’était immiscée au cœur de la campagne, alors que, selon lui, ce n’était pas du tout un enjeu électoral.

«Parler d’accommodements raisonnables, alors que c’est la Cour suprême du Canada qui aura le dernier mot, j’ai trouvé que c’était une tactique mal venue», a commenté M. Caron.

Selon lui, les Libéraux n’ont pas été affectés par leur position sur le niqab, car les attentes n’étaient pas les mêmes.

«C’est eux qui ont enchâssé la Charte des droits et libertés. Alors, c’était un peu naturel. Pour eux, c’était clair», a ajouté M. Caron qui s’estime «extrêmement déçu» d’avoir perdu ses élections.

«Il y a quelques semaines à peine, j’étais très confiant de le remporter. Je suis très triste de tout ça, mais la vie continue.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.