/elections/npd
Navigation

Bernard Généreux élu: un recomptage est déjà évoqué dans Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup

Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup devient un comté conservateur avec l’élection de Bernard Généreux.
Photo Stéphanie Gendron collaboration spéciale Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup devient un comté conservateur avec l’élection de Bernard Généreux.

Coup d'oeil sur cet article

LA POCATIÈRE- Le résultat est tellement serré entre la libérale Marie-Josée Normand et le conservateur Bernard Généreux dans Montmagny-Kamouraska-L’Islet-Rivière-du-Loup, qu’un recomptage était déjà évoqué dans la nuit de lundi.

Les échanges de votes entre la libérale Marie-Josée Normand et le conservateur Bernard Généreux ont été extrêmement serrés toute la soirée dans Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup. Généreux, favori des sondages, a eu très chaud tout le long du dépouillement.

«Ce n’est pas fini tant que c’est pas fini», ne cessait-il de répéter. Il faut dire que le conservateur a vécu la même situation en 2011, alors que le résultat final avait été très serré entre ce dernier et le député sortant du NPD François Lapointe. Un recomptage judiciaire avait même été nécessaire.

«C’est encore une expérience traumatisante. Je veux m’assurer du décompte final et officiel. Avec la différence à ce moment-ci, nous n’aurons pas le choix d’aller en recomptage automatique de la part d’Élections Canada.»

La victoire de Généreux a été confirmée à 1 h 30 du matin, par 265 voix de majorité.  

Du bleu, de l’orange et du rouge dans l’Est-du-Québec

À l’extrémité est, dans Gaspésie-Les-Îles-de-la-Madeleine, le comté est devenu libéral. Diane Lebouthiller a foncé vers la victoire devant le député sortant du NPD, Philip Toone. Le bloquiste Nicolas Roussy suivait de près.

Le comté de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques a résisté à la tendance libérale dans le Bas-Saint-Laurent. Le député sortant du NPD, Guy Caron, fort apprécié des électeurs de Rimouski, l’a aisément emporté, devant le libéral Pierre Cadieux et la bloquiste Johanne Carignan.

«C’est une victoire douce-amère», confiait Guy Caron au Journal. «C’est une belle victoire et je remercie les électeurs, mais beaucoup de collègues ont subi la défaite... Il y aura beaucoup à rebâtir, il faut commencer dès demain.»

Du côté de Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, le candidat vedette régional du Parti libéral du Canada Rémi Massé a profité pour sa part des appuis aux libéraux et de sa notoriété pour prendre la tête dès le début du dépouillement des votes. Le député sortant Jean-François Fortin, qui a fondé le parti Forces et Démocratie après avoir quitté le Bloc québécois, a mordu la poussière.

La couleur de la Côte-Nord change

Les électeurs du très grand comté de Manicouagan,  qui était occupé par le néo-démocrate Jonathan Genest-Jourdain, ont été séduits par la campagne menée par la représentante du Bloc québécois Marilène Gill. Cette dernière a remporté l’élection dans Manicouagan, suivie du libéral Mario Tremblay. Genest-Jourdain a terminé bon troisième.