/entertainment/music
Navigation

Une leçon d’histoire... et de musique

American Story Show a soulevé la salle Albert-Rousseau, mardi

American Story Show est un intense feu roulant de 2h30, où plus d’une cinquantaine succès américains qui ont marqué la musique, tous connus du public, s’enchaînent les uns après les autres
Photo courtoisie Mélany Bernier American Story Show est un intense feu roulant de 2h30, où plus d’une cinquantaine succès américains qui ont marqué la musique, tous connus du public, s’enchaînent les uns après les autres

Coup d'oeil sur cet article

American Story Show est plus qu’une revue musicale, c’est une véritable leçon d’histoire américaine. Le spectacle flamboyant, qui met en vedette Marc-André Fortin, Rick Hughes et Kim Richardson, offre un survol complet en images, en musique et à un rythme effrené, de 40 ans d’histoire des États-Unis.

En arrière scène, un immense écran fait défiler des images qui replacent les chansons dans leur contexte politique, social et culturel de l’époque où elles ont été conçues. Cette trame narrative historique est le fruit d’une judicieuse et précise recherche de Mike Gauthier, dont on entend la voix hors champs, tandis que Christian Sbrocca signe la mise en scène.

Avec leurs trois voix distinctives et exceptionnelles, Marc-André Fortin, Rick Hughes et Kim Richardson se partagent aisément le vaste répertoire, en solo, en duo et en trio, ne négligeant aucun style musical. Ces trois talents n’ont rien à envier à personne, mais mention spéciale à la puissance de Kim Richardson: d’une justesse impeccable, sa voix fait lever le poil sur nos bras à de nombreuses reprises.

De 1960 à 1999

Le spectacle commence en trombe et jamais le rythme ne ralentit. On débute dans les années 1960, avec des morceaux de Chubby Checker, Roy Orbison, Bob Dylan, Johnny Cash. Plusieurs moments de la carrière d’Elvis ont aussi été soulignés durant la soirée.

Le spectacle nous replonge dans de nombreux événements historiques, comme la Guerre du Vietnam, la mort de Marilyn Monroe, la naissance de Kurt Cobain, la fondation d’Apple... On y fait une incursion dans l’histoire des Noirs, avec une pièce de Sam Cooke, A Change Is Gonna Come, interprétée par Richardson. On a eu des frissons pendant que défilaient des images de Martin Luther King et de l’assassinat de John F. Kennedy.

Les plus grands hit d’Hendrix, Joplin, Jim Morrison, Barbara Streisand et Fleetwood Mac se sont fait entendre avant que ne vienne l’époque disco. Ensuite, place à des succès de Journey, Michael Jackson, Madonna...

American Story Show est un excellent divertissement pour toutes les générations. Sur scène, ça bouge, ça danse le twist: la prestation des musiciens et des trois chanteurs est fort dynamique. Dans la foule, du début à la fin, ça chante, ça tape des mains, ça se balance de gauche à droite. L’envie de danser a d’ailleurs été trop forte pour certaines spectatrices, qui ont investit les côtés de la salle pour se défouler pendant la 2e partie du spectacle.