/news/politics
Navigation

Pas de hausse de la TVQ ni réforme fiscale avant le prochain budget fédéral

Pas de hausse de la TVQ ni réforme fiscale avant le prochain budget fédéral
Photo Journal de Québec, Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Québec attendra le dépôt du premier budget du gouvernement Trudeau, quelque part en février prochain, avant de mettre en branle sa réforme fiscale, qui pourrait se traduire par une hausse de la TVQ et une baisse d’impôt pour les particuliers.

La possibilité d’une hausse de la TVQ, suite à la mise à jour économique prévue le mois prochain, est maintenant écartée en raison de l’arrivée de Justin Trudeau au pouvoir à Ottawa, a confirmé le ministre des Finances, Carlos Leitão, comme le rapportait Le Soleil, jeudi matin.

«Est-ce qu’il y a quelques chose qui s’est passé récemment? Oui : l’élection d’un nouveau gouvernement fédéral qui a dans sa plate-forme électorale des changements à la fiscalité importants», a relaté M. Leitão, à son arrivée au caucus libéral.

«Je pense la chose responsable à faire, c’est d’attendre de voir exactement quelles vont être ces mesures-là et puis nous, on s’ajustera.»

Pendant la campagne électorale, les libéraux de Justin Trudeau ont promis de redonner à la classe moyenne notamment en baissant leurs impôts de 1,5 % tout en reprenant aux plus riches gagnant 200 000$ en créant une nouvelle tranche d’imposition à 33 %.

Écartée... pour l’instant

Le ministre des Finances n’écarte pas pour autant l’éventualité d’une hausse de la TVQ, comme le suggère Commission d'examen sur la fiscalité québécoise, dans son rapport présenté au printemps dernier.

Rappelons que le fiscaliste Luc Godbout a notamment proposé d’augmenter le taux de TVQ d’un peu plus d’un point, pour lui faire atteindre 11 %.

Mais pour le ministre Leitão, il faut voir plus loin que la simple TVQ. «C’est une réforme fiscale qui commence par une baisse d’impôts sur le revenu. Compensée par d’autres mesures. Ça fait des mois qu’on parle de ça», a dit le ministre des Finances.

«Il n’y a rien d’écarté, a-t-il reconnu. C’est juste de prendre un peu plus de temps pour voir comment la fiscalité fédérale va être organisée dans les mois à venir. [...] On va attendre, à ce que je présume. Ça sera dans un budget fédéral quelque part en février et nous on s’ajustera après.»

L’opposition est contre

«Ça n'a pas de bon sens dans le contexte économique actuel d'augmenter la TVQ», a déploré, le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, en s’adressant au premier ministre Couillard, lors de la période des questions.

«Est-ce qu'il peut reconnaître que c'est une erreur, prendre position, mettre fin à l'incertitude puis dire : Non, on n'augmentera pas la TVQ?»
Par ailleurs, M. Leitão croit que le chef péquiste Pierre Karl Péladeau se trompe lorsqu’il affirme qu’une hausse de la TVQ risque de se traduire par une hausse des achats en ligne à l’extérieur du Québec.

«C’est une erreur majeure», a dit le ministre des Finances. Si les gens achètent sur Internet, ce n’est pas tant pour éviter les taxes ni même pour le prix, mais plutôt en raison de l’offre diversifiée, considère-t-il.

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.