/sports/others
Navigation

Le retour de l’enfant prodige

NBA: Preseason-Minnesota Timberwolves at Toronto Raptors
Photo USA Today Sports

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Après un début de carrière mouvementée dans la NBA, Anthony Bennett espère trouver un peu de stabilité avec l’équipe de son enfance, les Raptors de Toronto.

Premier Canadien repêché au premier rang au total dans la meilleure ligue basketball au monde en 2013, par les Cavaliers de Cleveland, Bennett portera les couleurs d’une troisième équipe en autant de saisons professionnelles.

«C’est excitant de jouer pour Toronto, de retrouver la famille et les amis, a lancé l’athlète de 22 ans avant de disputer un match hors-concours au Centre Bell face aux Wizards de Washington, vendredi. Nos partisans sont extraordinaires et notre personnel d’entraîneurs aussi. J’apprends grandement de cette expérience.»

À l’été 2014, l’Ontarien a été impliqué dans une transaction à trois formations, impliquant les Cavaliers, les Timberwolves du Minnesota et les 76ers de Philadelphie. Bennett a ainsi débarqué au Minnesota en compagnie de son compatriote Andrew Wiggins, pendant que Cleveland a notamment mis la main sur Kevin Love.

Toutefois, après avoir connu une deuxième campagne avec des moyennes de 5,2 points, 3,8 rebonds et 0,8 mention d’assistance par rencontre, Bennett a vu les Timberwolves racheter son contrat en septembre dernier.

Cinq jours après s’être retrouvé libre comme l’air, le produit de l’Université du Nevada a signé un pacte d’un an avec les Raptors.

«Les duels préparatoires se sont bien déroulés, en fait, ils ont été incroyables, a poursuivi celui qui a récolté deux points et quatre rebonds défensifs dans un gain de 92-82 à Montréal. J’ai grandi en regardant le basketball dans cette ville [Toronto], alors me retrouver sur le parquet, de porter l’uniforme des Raptors, c’est un rêve devenu réalité.»

En compétition

Depuis le début du camp d’entraînement, Bennett lutte au poste d’ailier.

«C’est une situation que nous surveillons attentivement, a soutenu l’entraîneur-chef Dwane Casey. Bennett, Patrick Patterson, Luis Scola et James Johnson sont au cœur de cette bataille.»

«Je veux jouer avec ardeur et donner mon maximum, a ajouté Bennett. Je suis ouvert à toutes les idées et je suis prêt à tout pour aider ce club.»

Nouveau chapitre

Le numéro 15 des Raptors est impatient de disputer le match d’ouverture, qui aura lieu mercredi au Air Canada Centre face aux Pacers de l’Indiana, et qui lancera officiellement un nouveau chapitre de sa carrière.

«J’essaie d’y aller un jour à la fois et de m’améliorer. Mais je dois avouer que j’ai hâte à ce duel.»

«Je ne ressens pas de pression cependant. Chaque fois que je vais être sur le terrain, je vais jouer avec passion et le reste suivra.»