/lifestyle/health
Navigation

Pourquoi dort-on?

Pourquoi dort-on?

Coup d'oeil sur cet article

Danielle, 39 ans, de Lévis, demande: pourquoi dormir?

La réponse n’est pas aussi évidente qu’elle paraît. La plupart des animaux ne connaissent pas le sommeil comme celui des humains. Le sommeil permet une récupération des fonctions tant physiques qu’intellectuelles.

Ainsi, un déficit de sommeil pourra entraîner des pertes de mémoire, des difficultés à parler, des idées moins claires et des fluctuations de l’humeur pouvant conduire à la dépression. L’apprentissage, la performance au travail, l’acuité visuelle et même la conduite automobile peuvent être affectées par un déficit de sommeil.

Stades

Nous dormons entre dix et vingt minutes après nous être mis au lit, les pensées vagabondent et la conscience du monde extérieur s’amenuise, c’est le premier stade du sommeil, qui en compte au total cinq.

Le deuxième stade est le sommeil léger. À ce stade, il est très facile de réveiller la personne endormie. En termes de temps, le stade 2 (sommeil léger) occupe plus de la moitié de la nuit.

Les stades trois et quatre constituent le sommeil profond. Ici, la personne ne se réveillera qu’avec des stimulations plus intenses comme les pleurs d’un bébé ou encore entendre une autre personne appeler son nom de manière insistante.

Finalement, le stade cinq est celui que l’on nomme le sommeil paradoxal ou que les anglophones nomment le REM (pour Rapid Eye Movements). C’est durant ce stade que les rêves se manifestent. L’ensemble de ces cinq stades forme un cycle qui dure environ 90 minutes.

Durée variable

On traverse donc quatre à cinq de ces cycles durant une nuit normale. La durée de chacun des stades peut varier au cours de la nuit.

Par exemple, durant les premiers cycles, le sommeil paradoxal ne dure qu’une dizaine de minutes. Par contre, durant le dernier cycle, il peut s’étirer sur plus d’une heure. Ce sont les rêves survenus durant ce cycle que nous pouvons parfois conserver en mémoire au réveil.

Le dr fortin répond à vos questions

Pour joindre le Dr Fortin

lecourrierdudoc@quebecormedia.com

Heures de sommeil nécessaires

Henri, 54 ans, de Portneuf, demande combien de temps nous devrions dormir.

La durée et les horaires de sommeil varient dans un premier temps selon l’âge. Le bébé aura besoin d’environ seize heures de sommeil par jour. L’adolescent en aura besoin de neuf. À partir de la vingtaine, les besoins en sommeil diminuent d’environ 28 minutes pour chaque tranche de dix années. La durée des divers stades de sommeil varie aussi selon l’âge.

Ainsi, des observations ont permis de constater que chez les hommes de 16 à 25 ans, le sommeil profond occupait 18,9 % du temps total de sommeil, à l’âge de 35 à 50 ans, le sommeil profond n’occupe plus que 3,4 % du temps total de sommeil. Pour compléter le tableau, il faut aussi savoir que les besoins de sommeil peuvent varier d’un individu à un autre.

Déficit

En moyenne, on peut affirmer que pour plus de 80 % de la population, ces besoins se chiffrent entre 7 à 8 heures par jour. Comme nous l’avons souligné, les déficits en sommeil s’additionnent au fil des jours. Par contre, dormir quelques heures de plus durant la fin de semaine n’a que peu d’effets et il n’est pas possible de faire des réserves en sommeil pour réparer les problèmes reliés au déficit.

D’ailleurs, les enquêtes menées sur de grands nombres de personnes montrent qu’en général, les gens dorment environ trente minutes de plus par jour en fin de semaine que durant la semaine, ce qui suppose que ces gens ont effectivement un déficit de sommeil.

Plutôt que de se vanter de ne pas avoir besoin de beaucoup de sommeil, il serait beaucoup plus à propos d’adopter une saine hygiène du sommeil. En somme, pour être au maximum de ses capacités intellectuelles et physiques, il faut avoir passé une bonne nuit de sommeil.