/slsj
Navigation

Marc Denis devient cogestionnaire des Saguenéens

Marc Denis devient cogestionnaire des Saguenéens
AgenceQMI

Coup d'oeil sur cet article

Le nouveau groupe qui assurera la gestion des Saguenéens de Chicoutimi le fait de manière bénévole et ce, jusqu’à la fin de la présente saison. Ville de Saguenay préfère ne pas voir trop loin pour la suite des choses.

«Il n’y a aucune garantie et ils n’en ont pas demandé non plus», a assuré le maire Jean Tremblay, qui a présenté lundi le nouveau trio de gestion composé de Richard Létourneau (président), Jean-François Abraham (vice-président opérations) et Marc Denis (vp hockey).

Un organisme à but non lucratif a d’ailleurs été créé au nom de Saguenéens junior majeur de Chicoutimi.

Flanqué des nouveaux gestionnaire de l’équipe, le maire de Saguenay Jean Tremblay a fait le point sur la situation des Saguenéens.
Photo collaboration spéciale, Roger Gagnon
Flanqué des nouveaux gestionnaire de l’équipe, le maire de Saguenay Jean Tremblay a fait le point sur la situation des Saguenéens.

Situation précaire

Si la situation financière des Saguenéens fait jaser depuis pratiquement trois ans, moment où le groupe d’Alain Deschênes s’engageait à remettre annuellement 352 000 $ à la Ville, c’est depuis le 23 octobre que les choses ont basculé.

M. Deschênes a alors rencontré le maire pour lui faire part qu’il ne pouvait plus tenir le coup avec de telles conditions. Le groupe complété par Pierre-Marc Bouchard avait même accumulé un retard de paiement de 229 000 $ à la Ville.

«Je m’apercevais bien que M. Deschênes était pratiquement rendu seul et il se faisait mourir, a affirmé le maire Jean Tremblay. C’est un bon gars mais la gestion de cette équipe ne pouvait plus fonctionner de cette façon.»

À l’été 2013, la Ville avait été en appel d’offres pour la gestion de l’équipe de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Le maire a assuré que la procédure était la bonne. L’offre soumise, elle, l’était peut-être moins.

«La dernière offre était trop grande, a-t-il convenu. Mais bon, j’étais content, l’argent allait aux citoyens. La procédure était la bonne, elle était même trop bonne. L’offre a simplement sorti trop fort.»

Regarder l’ensemble

Nouveau président des Saguenéens, du moins jusqu’à la fin de la saison, Richard Létourneau a du pain sur la planche. Dans les prochains jours, il devra procéder à une vague d’embauche puisque techniquement, tous les employés ont été congédiés avec le retrait de l’ancien groupe de gestionnaires.

«En ce moment, on n’est pas au courant de ce qui se passe à l’intérieur des Saguenéens, a soutenu M. Létourneau. On va prendre le temps de rencontrer tout le monde et les rassurer. Ça va nous permettre de se faire une tête et ensuite faire un rapport à la ville.»

Une structure hockey bien en place

 
Jonathan Hudon, Le Journal de Québec édition Saguenay – Lac-St-Jean

Même s’il entend s’impliquer activement dans le volet hockey, Marc Denis a témoigné toute sa confiance envers l’actuel entraineur-chef et directeur général des Saguenéens, Yanick Jean.

«Ça fait longtemps que je connais Yanick et la relation va être claire; ça va en être une de collaboration, a précisé Denis. La structure hockey qui est en place est droite et elle n’est pas remise en question.»

Discours similaire

Depuis son embauche il y a près d’un an, Yanick Jean a souvent fait état de la fierté dont doivent avoir les joueurs de porter les couleurs des Saguenéens. Hier après-midi, le discours de Marc Denis rejoignait dangereusement celui de son nouveau collègue.

«J’ai joué deux saisons avec Yanick on sait tous les deux ce que représente porter le chandail des Saguenéens, a témoigné l’ancien gardien des Bleus. La fierté sera un point d’honneur de cette équipe.»

Nouveau président, Richard Létourneau a mis l’accent sur le sentiment de fierté des partisans.

Si Marc est ici, c’est parce qu’il a logo des Saguenéens teint sur lui et c’est ce qu’on va perpétuer pour que les joueurs soient fiers de porter le chandail des Saguenéens, a-t-il assuré. Pour les partisans, on va s’organiser qu’ils se réapproprient leur club.»

Sur la glace, les Sags débutent un périple de trois matchs en quatre jours dans les Maritimes mercredi, face aux Screaming Eagles du Cap-Breton.