/news/provincial
Navigation

Bordeaux fête le vin sera de retour à Québec en 2017

Les vignerons bordelais veulent réduire le temps d’attente aux kiosques

Plus de 6000 personnes ont participé aux ateliers de formation proposés cette année.
Photo Le Journal de Québec, Simon Clark Plus de 6000 personnes ont participé aux ateliers de formation proposés cette année.

Coup d'oeil sur cet article

C’est maintenant officiel. L’événement Bordeaux fête le vin sera de retour à Québec pour la quatrième fois en 2017, et les organisateurs promettent de trouver des solutions pour réduire les files d’attente interminables.

Les vignerons bordelais ont dressé leur propre bilan de l’événement lundi, en France, et ont confirmé au Journal qu’ils acceptent l’invitation du maire de Québec pour tenir une nouvelle fête du vin sur les quais d’Espace 400e.

Devant le succès de foule de la troisième présentation — plus de 50 000 visiteurs — le retour de l’événement pour la quatrième année s’imposait et n’était qu’une simple formalité aux yeux de plusieurs.

Régis Labeaume était enthousiaste en annonçant le retour de l’événement lors du bilan de la dernière présentation, en août.

Toutefois, la décision devait d’abord être validée par les instances du Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB), ce qu’elles ont fait lundi, lors d’une réunion visant à faire le bilan des fêtes du vin organisées cette année à Hong Kong, Bruxelles et Québec.

«C’est évidemment très positif, et on a une volonté ici de le refaire en 2017. Si le maire de Québec nous invite à nouveau, on reviendra en 2017. Nous, on est partants aussi!» a confirmé le porte-parole du CIVB, Christophe Chateau, joint en France.

Des kiosques de service rapide

L’événement a toutefois été victime de son succès, se désole M. Chateau. Conscient des critiques sur le temps d’attente aux kiosques, il promet des ajustements. Le CIVB envisage l’ajout de serveurs dans les périodes de pointe et quelques kiosques à «service rapide» dans chaque pavillon, «où on donnerait quelques informations, mais où les visiteurs ne resteraient pas 5 ou 10 minutes à questionner le vigneron».

Il encense par ailleurs la patience des Québécois. «Les gens attendaient sagement leur tour, posaient des questions et prenaient le temps d’écouter les réponses des viticulteurs, donc, ça, c’était très positif. Donc, malgré tout, ça s’est fait quand même dans un bon état d’esprit parce que si on avait ça à Bordeaux, je crois qu’il y aurait une émeute.»

Ateliers de formation

Autre point positif: plus de 6000 personnes ont participé aux ateliers de formation proposés cette année.

«De toutes les fêtes que l’on organise dans le monde, c’est à Québec qu’on forme le plus de personnes pendant les quatre jours à l’École du vin», se réjouit M. Chateau.

Les fêtes seront assurément de retour à l’Espace 400e. «On est contents que ça soit sur le bord de l’eau comme à Bordeaux, et je trouve que ça fonctionne bien.» En attendant 2017, la Ville de Québec sera l’invitée d’honneur de la 10e présentation de Bordeaux fête le vin en juin 2016, à Bordeaux.