/news/politics
Navigation

Des mois à ne rien faire

Certains mois, Pierre Duchesne n’avait qu’une activité au menu

Quebec, Assemblee nationale
Photo d'archives, Le Journal de Québec, Stevens LeBlanc Le lieutenant-gouverneur sortant, Pierre Duchesne.

Coup d'oeil sur cet article

Le lieutenant-gouverneur sortant, Pierre Duchesne, ne s’est pas tué à l’ouvrage, révèlent ses agendas 2014-2015 obtenus par notre Bureau parlementaire.

Outre la ratification machinale des décrets et des projets de loi du gouvernement, le représentant de la reine d’Angleterre au Québec participe à diverses activités «constitutionnelles et protocolaires». Certains mois, le lieutenant-gouverneur sortant n’a eu qu’une poignée d’activités à son agenda.

Les mois de janvier sont particulièrement calmes, le lieutenant-gouverneur n’ayant participé à aucun événement public durant ce mois en 2014 et en 2015. Une seule activité est à son calendrier: une séance de ratification des décrets.

En mars 2015, on ne répertorie que trois activités à l’horaire de Pierre Duchesne en sus de la ratification de décrets et de la sanction de projets de loi. La visite d’un metteur en scène français, Dominique Martens, était au menu du lieutenant-gouverneur. Des funérailles et la «présentation d’une vidéo sur le Bal de l’émeraude» sont aussi à l’agenda.

En août 2014, deux activités publiques étaient au menu: une visite du bureau par une délégation de la Floride et la «Coupe Rogers».

Les médailles

Les mois d’avril, mai et juin sont beaucoup plus occupés en raison des cérémonies de remise de la Médaille du lieutenant-gouverneur. Pierre Duchesne a été appelé à sillonner la province pour remettre ce prix dans les différentes régions du Québec.

Le Secrétaire général du bureau du lieutenant-gouverneur reconnaît qu’il y a des «périodes creuses» dans l’agenda.

C’est le moment pour le représentant de la reine de prendre des congés ou de faire du «travail de bureau», précise Michel Demers. Il ajoute que le lieutenant-gouverneur reçoit beaucoup de correspondance et qu’il doit préparer ses allocutions.

«Entre le 10 avril et le 10 juillet, vous allez voir que des trous, il n’y en a pas ben, ben. On n’a pas de journée de congé», insiste-t-il.

Comme un pompier

M. Demers fait un parallèle entre l’emploi du temps du lieutenant-gouverneur et celui d’un pompier. «Les pompiers, s’ils ne sont pas appelés, on en a quand même besoin. Ils peuvent être au poste et ils n’ont pas d’appel, mais ils vont lire, ils vont faire de la formation, ils doivent être là.»

Il ajoute que le représentant de la reine ne sollicite généralement pas les activités. C’est donc sur invitation qu’il a assisté «comme chef d’État» au tournoi de tennis de la Coupe Rogers à Montréal.

Après l’ère Lise Thibault, caractérisée par des dépenses excessives, la nomination de son successeur a voulu symboliser la sobriété. Discret, Pierre Duchesne vient tout juste de terminer un mandat de près de huit ans.

Salaire du lieutenant-gouverneur

  • 139 400 $ (Déboursés par Patrimoine Canada)

Budget du Bureau du lieutenant-gouverneur

  • 748 900 $ du gouvernement du Québec
  • 147 372 $ du gouvernement fédéral

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.