/entertainment/radio
Navigation

Doc Mailloux croit que les enfants de familles croyantes sont «inférieurs»

Appelé à commenter une étude qui révèlent que les enfants athées sont plus altruistes, le doc Mailloux a affirmé que les enfants de familles croyantes sont «inférieurs».

Coup d'oeil sur cet article

En se basant sur les résultats d'une étude qui démontre que les enfants athées sont plus altruistes, le doc Mailloux a déclaré, dans son émission au FM 106,9 en Mauricie, que les enfants provenant de familles croyantes sont «inférieurs».

L'étude publiée dans le magazine Current Biology, a été menée auprès de 1170 enfants de 5 à 12 ans provenant de 6 pays différents.

Divisés en trois groupes différents soit les non-religieux, les chrétiens et les musulmans, les enfants ont été analysés selon un jeu simple.

Les chercheurs leur ont remis 30 autocollants et leur ont demandé de choisir leurs 10 préférés en leur mentionnant qu’il n’y en aurait pas assez pour tous leurs camarades.

Les scientifiques ont ensuite demandé aux enfants s’ils étaient prêts à en donner à leurs camarades qui ont été moins chanceux et ils se sont aperçus que les enfants athées sont plus généreux que leurs pairs croyants.

Voici les meilleures citations du doc Mailloux

«Ils ont étudié des gamins pour découvrir que les petits athées, soit les enfants de familles non pratiquantes, qui croient en rien, sont plus fins avec les autres enfants que [ceux provenant d’une] familles chrétienne ou musulmane et ce serait le cas dans tous les pays étudiés (6 pays différents).»

«Les petits gamins athées sont plus généreux, plus altruistes et plus ouverts aux autres petits enfants que les croyants.»

«L’étude révèle que les parents chrétiens et musulmans croyaient et étaient convaincus que leurs petits gamins étaient plus fins que les petits enfants athées. C’est le contraire.»

«Alors, aux parents très croyants et très fervents religieux, vous élevez, avec vos principes religieux, des citoyens inférieurs.»

«Ils [les enfants croyants] sont inférieurs, parce qu’ils sont élevés dans un modèle dominant dominé.»

«Ils sont élevés dans un modèle où l’esprit critique est très limité et où l’autocritique est très limitée.»

«Les enfants de familles chrétiennes et musulmanes sont des enfants inférieurs dans leurs relations interpersonnelles comparativement aux petits enfants athées.»

«Les petits enfants athées vont être plus ouverts à l’autre, plus généreux, plus altruistes et c’est très simple, car lorsque t’obliges le petit gamin, lorsque t’écoeures le petit gamin avec tes histoires de Bonhomme Sept Heures musulmanes et chrétiennes, tu le frustres»

«Tu l’écoeures avec tes histoires et tu lui dis "écoute tu m’obéis parce que c’est écrit dans la Bible et tu m’obéis parce que c’est écrit dans le Coran".»

«Les religions ne prônent pas le respect de l’autre. Les religions prônent l’obéissance aveugle.»

«Que font les parents croyants chrétiens et musulmans lorsque les petits gamins n’obéissent pas? Ils le punissent. Alors le petit gamin qui a été puni se retourne de bord, il en voit un autre [petit gamin] et il veut le punir aussi.»

«Les enfants croyants chrétiens et musulmans ne sont pas éduqués à s’autoévaluer. Si tu reproduis les dogmes et si t’obéis à la religion, tu vas aller au ciel avec tes vierges pour l’éternité et si tu désobéis tu vas aller en enfer.»

«Ils ne sont pas éduqués les petits enfants croyants, à se demander “Est-ce que c’est correct ce qui se passe? Est-ce que tel comportement est acceptable? Est-ce que Justin Trudeau est un bon premier ministre?” Ils ne sont pas habitués à ça.»

«Ils ne sont pas habitués au sens critique parce qu’ils ont la conviction que s’ils suivent les dictons chrétiens et musulmans, ils sont nécessairement sur la bonne voie.»

«Il y a l’auto-évaluation et le sens critique qui sont soustraits par toutes les grandes religions.»

«Les familles chrétiennes et les familles musulmanes ne tolèrent pas que le petit gamin cesse de pratiquer.»

«Je ne suis pas sévère! J’ai côtoyé un psychiatre qui était un fervent croyant et ça faisait de lui un psychiatre inférieur.»

«Je vais continuer [d’employer les termes inférieur et supérieur] parce que c’est vrai. Le fait d’être un psychiatre fervent croyant, ça l’empêchait de faire preuve d’empathie et d’aller plus loin dans la compréhension du patient qui était devant lui. Au lieu d’essayer de le comprendre, il prônait, il lui suggérait d’adhérer à certains principes religieux. Il ne faisait pas son travail de psychiatre.»

«Ce n’est pas moi qui le dis, c’est l’étude. Les enfants de familles profondément chrétiennes ou musulmanes sont des enfants inférieurs aux enfants venant de familles athées.»

«Pour moi, un enfant qui est plus altruiste est un enfant supérieur, sur le plan de la qualité du tissu humain.»

«Que ça nous plaise ou pas, la vague prédominante c’est éventuellement vers des rapports égalitaires, pas vers des rapports dominants dominés.»

«Le rapport dominant dominé caractérise les sociétés où il y a une dictature.»

«Les rapports dominants dominés dans le couple ne favorisent pas l’épanouissement d’un des deux.»

«Les familles où les parents utilisent la religion pour dominer et asservir aveuglément les enfants, est-ce qu’on convient que les enfants ne s’épanouiront pas et qu’ils vont être des citoyens diminués lorsqu’ils seront adultes?»

«Les parents religieux infériorisent leurs enfants, c’est ce que l’étude prétend.»

«Ce qui est vraiment risible c’est que les parents chrétiens et musulmans estimaient que leurs enfants étaient plus sensibles et empathiques plus que les parents non croyants. Ils se pensent supérieurs les tarés!»

«Les tarés se croient supérieurs aux athées! Un fervent croyant est nécessairement porteur d’une tare culturelle, c’est-à-dire la renonciation à son esprit critique et à son autocritique.»

«Tu ne peux pas être fervent croyant et conserver ton esprit critique et ta capacité de t’évaluer à ta juste valeur parce que [pour eux] c’est la religion qui devient la référence!»

«La croyance prédominante dans nos tribus pseudo civilisées voulait que les parents chrétiens et musulmans étaient convaincus que leurs enfants étaient de meilleurs enfants! Vous en fabriquez des inférieurs!»

«Vous fabriquez, les croyants, des enfants inférieurs aux enfants qui ont la chance de grandir dans une famille athée.»

«Ceux qui ne sont pas contents, encouragez d’autres psychologues à faire des études du même genre pour pouvoir les contredire parce qu’il se pourrait très bien que les données ne soient pas valables statistiquement. Mais, surprenamment, les résultats sont facilement compréhensibles.»

«Les parents religieux ont toujours cru qu’ils étaient des êtres supérieurs, des représentants de Dieu, de la vierge Marie, d’Allah...»

«Ça me désole comme psychiatre de constater que la religion nuit à l’émancipation humaine.»

«Dès que tu adhères aux préceptes, aux dogmes d’une religion, tu renonces à une partie de ton psychisme alors à titre de psychiatre, je dois vous en informer.»

«Si vous voulez continuer vos niaiseries et fabriquer des enfants inférieurs bien, allez-y gaiement!»

«Comment se fait-il que tous les croyants chrétiens et musulmans soient tous contre la contraception? Ils sont convaincus de fabriquer des êtres humains supérieurs! Et ils veulent en fabriquer le plus grand nombre possible.»

«Vous êtes dans le champ les croyants!»