/entertainment/shows
Navigation

La folie The Weeknd au Centre Bell

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – À peine 48 heures après sa performance tout feu tout flamme aux American Music Awards, et après avoir été sacré artiste Soul/R&B de l’année, The Weeknd, la nouvelle sensation de l’heure, peut bien appeler cette tournée «The Madness Fall Tour», parce que c’était complètement la folie mardi, au Centre Bell.

Le Canadien Abel Tesfaye, alias The Weeknd, a entamé la tournée qui accompagne son deuxième album studio «Beauty Behind the Madness», au début du mois seulement. Il a atteint le statut de super vedette rapidement, mais le défend extrêmement bien sur scène.

Il est arrivé devant ses admirateurs sous une pluie, ou plutôt un tonnerre de cris et d’applaudissements. Placé à l’arrière d’une immense cage, il a commencé avec la chanson «Real Life», puis a enchaîné avec «Losers».

Effets visuels et pyrotechniques

Grâce à un échafaudage électrique qui l’a perché tout au haut de la scène, il a pu faire «Acquainted» et «Often» tout en ayant un excellent point de vue du Centre Bell plein à craqué.

La scène et les effets visuels convaincants en ont mis plein la vue aux milliers d’admirateurs qui étaient en pâmoison devant l’artiste de 25 ans, et sa voix de fausset. Ce qu’on croyait une cage au départ, s’est avéré être un immense écran avec de multiples projections. Et que dire du son qui était à son meilleur.

«Montréal, je t’aime tu sais. Je ne vais jamais manquer Montréal dans mes prochaines tournées. Vous êtes certainement la plus bruyant des foules depuis le début de la tournée», a-t-il dit à la foule. Celle-ci s’est encore plus époumonée, ce qui a donné une surdose de décibels.

Les jeunes filles chantaient chaque mot des paroles des pièces du chanteur entre deux cris de joie, et deux déhanchements. Les sièges étaient plus que futiles. L’amphithéâtre est rapidement devenu une véritable piste de danse.

Tous ses «succès»

The Weeknd s’est fait connaître notamment grâce à des «mixtapes» qui ont attiré l’attention des critiques et des mordus de R&B/hip-hop («House of Balloons», «Thursday» et «Echoes of Silence»), et il a eu droit à un petit coup de main de la part de son ami Drake. Il a d’ailleurs sorti les effets pyrotechniques pour la chanson «Crew Love», qu’il a faite en collaboration avec ce dernier. Le public, plus que réceptif, a été emporté par la pièce.

Ses admirateurs de la première heure ont pu apprécier «The Party/The After Party», et «High For This» qui a récolté un tôlé d’applaudissements, ou «House of balloons/Glass Table Girl».

Mais le chanteur, qui sera un des invités de la toute nouvelle tournée de Rihanna (Anti World Tour), s’est vraiment fait connaître du grand public, il y a quelques mois, avec sa collaboration au film «Fifty Shades of Grey», dans lequel il signe «Earned it». Celle-ci est venue en deuxième partie du spectacle.

Il a gardé le meilleur pour la fin, se réservant le tube de l’été «Can’t Feel My Face» et «The Hills» pour le dessert.

Si au début de sa carrière, voulant créer un certain mystère autour de son personnage de scène, il ne montrait pas son visage et ne donnait aucune entrevue, il en est tout autrement aujourd’hui. The Weeknd est devenu une super vedette.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.