/misc
Navigation

La gauche expliquée à mon petit-fils

GEN-MANIFESTATION-EDUCATION
MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

-Grand ‘papa, c'est quoi la gauche?

-La gauche c'est l'ensemble des personnes, des groupes, des organisations et des institutions qui croient à la justice sociale, à l'équité et à la liberté et qui appuient l'État quand celui-ci prend des décisions et crée des conditions qui vont dans ce sens. La gauche est très présente au Québec mais n'est pas au pouvoir.

 

-Pourquoi la droite est-elle si agressive envers la gauche?

-Parce que la droite a peur de perdre ses privilèges. Tu vois, si la gauche progresse, cela veut dire une meilleure distribution de la richesse nationale, donc moins d'argent dans la poche des privilégiés, de ceux font des revenus faramineux ou qui placent leur argent là où ils ont moins d'impôts à payer.

 

-Pourquoi la droite prétend-elle que la gauche a échoué à protéger les plus pauvres contre la criminalité?

-Parce qu'elle n'en voit pas clair. C'est faux. Par exemple, au Québec où l'écart entre les riches et les pauvres est le plus petit et ou l'État a adopté durant de nombreuses années des programmes plus progressistes, le taux de criminalité violente est parmi les plus bas en Amérique  du Nord. Le crimes les plus courants (plus des 2/3) sont ceux contre la propriété. Tu crois que ce sont les propriétés des plus pauvres qui sont vandalisées?

 

-Pourquoi la droite dit-elle que les syndicats sont des entreprises?

- Pour brouiller les pistes. Une entreprise, quand la droite en parle, c'est une organisation dont le but est de faire des profits. Le syndicats ne font pas de profits , ils défendent leurs membres. Ce que la droite se garde bien de dire c'est que là où le taux de syndicalisation est plus élevé, les travailleurs, syndiqués ou non, gagnent de meilleurs salaires et ont de meilleures conditions de travail. La classe moyenne que prétend défendre la droite est plus nombreuse et en meilleure posture économique parce que les gains des syndiqués percolent chez les non-syndiqués et  aussi parce qu'ils se battent pour que l'État adopte des politiques financières et des services qui protègent davantage la population et non seulement les happy few qui peuvent se payer des écoles ou des services de santé privés.

 

-Est-ce vrai que les syndicats protègent presque seulement les fonctionnaires et les ouvriers de la construction comme le dit la droite?

- La présence syndicale est plus forte dans le domaine public que privé, c'est vrai: 80% contre 20% environ. Mais c'est faux de prétendre que les syndicats ne défendent pas les plus vulnérables. Ils sont présents dans les petits commerces et dans les petites et moyennes entreprises comme dans les grandes chaines de distribution et tentent par tous les moyens de créer des syndicats et d'améliorer les conditions de travail dans ces organisations. Ce sont les gens de droite qui leur mettent constamment des bâtons dans les roues; ils accusent ensuite les syndicats de ne pas faire leur travail. Et puis, comment peut-on dire comme le fait la droite, que les syndicats ne défendent plus les ouvriers et en même temps affirmer que les syndicats sont très présents parmi les ouvriers de la construction?

 

-Oui, mais la droite les accuse d'être de mèche avec le crime organisé?

-Il y a des membres, dont des patrons syndicaux, qui le sont parfois, en effet. Et si on appelle "crime organisé" tout ce beau monde du patronat qui s'adonnent à la collusion, au détournement de fonds, à l'offre de pots-de-vin, ça fait pas mal de monde qui tentent de fourrer le système. Il faut être deux pour danser le tango. Mais, dire que le patronat ou les syndicats sont fourbes parce que quelques membres se retrouvent devant la justice, c'est mettre injustement et malicieusement tous les patrons et les travailleurs dans le même panier du crime organisé.

 

- Mais, alors, pourquoi la droite dit-elle que c'est parce que la gauche ne livre pas ses promesses que les gens votent à droite?

-La démocratie est ainsi faite que les gens de droite et de gauche tentent de se faire élire et de mettre leurs programmes en oeuvre. Il arrive que les uns empêchent les autres de faire correctement leur boulot, comme aux États-Unis par exemple où la droite Républicaine vote systématiquement contre les politiques du Président Obama, de gauche. Il arrive aussi que la droite décrisse tout ce que la gauche a fait comme elle le fait présentement au Québec. Mais la droite continue à prétendre que c'est toujours la faute de la gauche.

 

-Est-ce vrai que c'est seulement la gauche qui défend les immigrants?

-Nous avons présentement un gouvernement de droite au Québec. Et il défend les immigrants. D'autres questions?

 

-Grand ‘papa, es-tu un transgenre?