/news/politics
Navigation

Conférence de Paris sur le climat: Québec solidaire aura le gouvernement à l’œil

Conférence de Paris sur le climat: Québec solidaire aura le gouvernement à l’œil
STEVENS LEBLANC/JOURNAL DE QUÉBEC/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | Le gouvernement Couillard a encore du chemin à faire avant de pouvoir prétendre au titre de leader mondial en matière d'environnement, croit Québec solidaire (QS).

À quelques jours de l’ouverture de la Conférence de Paris sur les changements climatiques, la députée Manon Massé s’est montrée très critique à l’égard du «bilan vert» des libéraux.

Selon elle, la volonté du gouvernement de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) du Québec entre en totale contradiction avec son attitude vis-à-vis du transport, de l’exploitation et de l’utilisation des hydrocarbures.

«Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles (Pierre Arcand) disait il y a deux semaines: ‘Nous pouvons en même temps développer la filière des hydrocarbures et limiter les émissions de gaz à effet de serre. Il le sait, ce n’est pas possible. Ce n’est pas vrai», a déclaré Mme Massé en entrevue avec l’Agence QMI.

Bourse du carbone

La députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques conteste également le plan gouvernemental pour réduire les émissions de GES du Québec de 20 % par rapport au niveau de 1990 d’ici 2020, et de 37,5 % d’ici 2030. Elle soutient que la stratégie libérale repose trop largement sur les échanges de droits d’émission dans le cadre de la bourse du carbone.

«Le Québec veut réduire ses émissions de 15 mégatonnes d’ici 2030, mais 40 % de cette diminution-là va être faite à l’extérieur du Québec parce qu’on va acheter des droits d’émission, a-t-elle fait valoir. Pour un pays qui se veut un leader en matière environnementale, ce n’est pas fort.»

Québec solidaire à Paris

Manon Massé se rendra à Paris au cours des prochains jours pour assister aux travaux de la Convention-cadre des Nations unies. Elle entend faire le pont entre les représentants de la société civile et les ministres québécois qui seront sur place.

La députée promet également d’avoir le gouvernement à l’œil. Elle l’invite d’ailleurs à se garder une petite gêne et à ne pas jouer aux donneurs de leçons.

«Je ne peux pas tolérer que mon gouvernement aille dire à la planète: ‘Nous, on l’a l’affaire avec notre bourse du carbone’. Ce n’est pas vrai qu’à Paris, il va dire tout ce qu’il veut, sans qu’il y ait personne qui soit là pour dire: ‘On n’est pas tout à fait d’accord’», a ajouté Manon Massé.

Conseil national

Les membres de Québec solidaire sont réunis en Conseil national jusqu’à dimanche, à Québec. La Conférence de Paris sur les changements climatiques fera partie des sujets abordés.

Manon Massé profitera de l’occasion pour interpeller les gens de la société civile et les parlementaires qui se rendront dans la capitale française afin qu’ils adoptent une position commune «sur un certain nombre d’éléments».

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.