/sports/football
Navigation

Des frères aux antipodes

Cauchy Muamba
Photo Reuters Cauchy Muamba

Coup d'oeil sur cet article

WINNIPEG | Durant la saison, la famille de Nicolas et Mathieu Boulay et celle de Henoc, Kelvin et Cauchy Muamba sont déchirées entre les Alouettes et les Eskimos d’Edmonton.

Ça ne sera toutefois pas le cas en fin de semaine alors qu’ils seront exclusivement des partisans des Eskimos le temps d’un match.

«Mes frères veulent que je gagne. Ils m’ont appuyé toute ma vie. On est toujours une famille. Ils seront là dimanche pour le match, avec mon père, ma mère et d’autres membres de ma famille qui habitent à Edmonton», a mentionné Cauchy Muamba, maraudeur des Eskimos.

Des saisons à l’opposé

Les équipes des frères Boulay et Muamba n’auraient pu connaître des saisons plus à l’opposé l’un de l’autre. Alors que Mathieu et Cauchy joueront au match de la Coupe Grey, Nicolas, Henoc et Kelvin n’auront même pas eu le plaisir de prendre part aux éliminatoires, les Alouettes les ayant ratées pour la première fois depuis 1999.

Ce sera donc une sorte de consolation pour les joueurs des Oiseaux, si leur frangin soulève le trophée dimanche.

«Ils ont eu une saison difficile, et malheureusement, ils n’ont pu être des séries. Alors maintenant, ils m’encouragent comme je le ferais si c’était eux qui étaient ici. L’important, c’est qu’un de nous ait son nom sur la coupe», a dit l’aîné des Muamba.

Quant à Mathieu Boulay, son frère et lui ont une entente concernant la Coupe Grey.

«On s’est dit que si un jour on s’affronte en finale, on séparerait le montant d’argent qu’on gagnerait», a-t-il dit.

Nicolas, qui est de deux ans le cadet, ne pourra être à Winnipeg pour le match. Mais son frère sait qu’il sera de tout cœur avec lui.

«Je suis certain qu’il est content pour moi. Il a quand même eu une bonne saison, lui aussi. Je l’encourage pour l’an prochain. Pour qu’il essaie à son tour de revenir à la maison avec la bague», a ajouté l’ailier défensif des Eskimos.