/news/health
Navigation

Future super clinique dans Lebourgneuf

Certaines cliniques peinent à recruter des médecins

Coup d'oeil sur cet article

Alors que plusieurs cliniques médicales de quartier sont menacées, à Québec, une super clinique doit ouvrir ses portes dans 18 mois environ dans le secteur Lebourgneuf, a appris Le Journal.

Ce centre médical à la fine pointe regroupera une gamme de services de santé publics et privés, au sein du futur complexe immobilier Vision, dont la construction doit débuter en février 2016. L’immeuble de plus de 250 000 pieds carrés sera érigé sur le terrain voisin de l’ancien Jardin Mobile, sur le boulevard Lebourgneuf.

Selon les informations obtenues par Le Journal, deux médecins de famille qui avaient été pressentis pour combler des départs à la retraite dans une clinique en péril, auraient plutôt choisi de mettre sur pied cette nouvelle clinique clé en main avec un groupe d’investisseurs.

Fait à noter, la clinique médicale réseau Le Mesnil est située à moins de deux kilomètres. Le ministre Gaétan Barrette, qui souhaite répartir les médecins là où les besoins se font sentir, viendrait tout juste d’être informé de ce projet de super clinique.

« Business »

«Les promoteurs ont le gros bout du bâton dans ces cliniques qui offrent surtout du sans rendez-vous. Ils chargent des frais jusqu’à 30 % aux médecins. La médecine devient de plus en plus une «business»», observe une source bien au fait de la situation. Le président de l’Association des médecins omnipraticiens de Québec, le Dr Jacques Bouchard, convient que les nouveaux médecins préfèrent souvent s’intégrer à une grosse équipe qui leur permet de mieux de se partager les tâches.

En 2016, la région de Québec sera autorisée à accueillir 26 omnipraticiens provenant d’autres régions. «Les besoins sont grands. Est-ce que ce sera suffisant pour combler les départs à la retraite ou autres? Probablement que non. On a ciblé des listes d’adresses prioritaires dans les territoires en manque d’effectifs», précise le Dr Bouchard.