/sports/football
Navigation

Téléspectateurs attentifs

Trois ex-Carabins à la Coupe Grey regarderont la Coupe Vanier

OttCFLSept20
Photo d'archives Antoine Pruneau, du Rouge et Noir d’Ottawa, est un ancien Carabin.

Coup d'oeil sur cet article

WINNIPEG | Antoine Pruneau et Jonathan Beaulieu-Richard, du Rouge et Noir d’Ottawa, de même que Gregory Alexandre, des Eskimos d’Edmonton, participent peut-être à la Coupe Grey, mais ils suivront tout de même de près la Coupe Vanier.

Les trois joueurs seront rivés à leur écran pour voir à l’œuvre les Carabins, leur alma mater, disputer la grande finale universitaire canadienne contre les Thunderbirds de l’Université de la Colombie-Britannique, cet après-midi.

Pruneau portait d’ailleurs fièrement son chandail des Carabins sous son équipement à l’entraînement en début de semaine.

«Je les encourage et je les suis le plus possible. Deux titres de suite, let’s go Carabins!», a-t-il lancé, un grand sourire aux lèvres.

Ce qu’il souhaite, c’est évidemment un doublé avec des victoires des Carabins et du Rouge et Noir en fin de semaine.

«Ce serait fou. Mon équipe secondaire [les Maraudeurs du Collège Laval] a aussi gagné le Bol d’or, alors c’est l’année!» a-t-il ajouté.

Doit-on comprendre que les astres sont alignés pour lui?

«Certainement!» a-t-il répondu en riant.

Encore son équipe

Beaulieu-Richard a passé une bonne partie de l’été à faire de la rééducation après avoir été opéré à un genou. Une bonne partie de son entraînement s’est fait au CEPSUM de l’Université de Montréal.

«Quand j’avais besoin de me retrouver plus en situation de pratique, d’aller sur le terrain, je me sentais à l’aise d’aller y passer du temps. J’ai toujours été bien accueilli aux entraînements», a-t-il dit.

Comme il a terminé son stage avec les Carabins il y a deux ans, il a pu renouer avec plusieurs de ses anciens coéquipiers.

«C’était un plaisir de les côtoyer encore. On sera toujours derrière l’équipe», a-t-il ajouté.

Des gageures

Du côté des Eskimos, Alexandre est le seul ex-Carabins, mais il compte quelques anciens de UBC parmi ses coéquipiers. Le match de la Coupe Vanier fait donc l’objet de petites gageures.

«On va regarder ça ensemble. On a mis un peu d’argent là-dessus, a-t-il admis, sourire en coin.

«J’ai misé sur les Carabins. Je suis certain qu’ils vont gagner encore cette année.»

Il affirme ressentir beaucoup de fierté en voyant le succès qu’obtient son ancien programme.

«Je suis vraiment content pour les gars. J’ai hâte qu’ils gagnent», a ajouté le plaqueur défensif de 30 ans.